×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    SA 8000: La nouvelle révolution sociale des entreprises

    Par L'Economiste | Edition N°:636 Le 11/11/1999 | Partager



    · Finis le travail forcé, la main-d'oeuvre infantile et la discrimination, place au système de management social

    Après les exigences de qualité et de rigueur à travers les différents process de fabrication ou des services, une nouvelle norme voit aujourd'hui le jour. Il s'agit de la SA 8000 qui concerne la responsabilité sociale de l'entreprise et qui créera indubitablement une révolution dans les transactions commerciales.
    Désormais, les opérateurs doivent intégrer le facteur social dans la gestion de leurs structures au risque de perdre des parts de marché importantes.
    Les exigences de la norme, indiquent les spécialistes, seront universellement applicables, quels que soient la situation géographique, le secteur et la taille de l'entreprise. Il s'agit, selon eux, de mettre en place un système de management social au sein de l'entreprise qui puisse, à terme, devenir un nouvel atout concurrentiel. Cette norme, qui s'inspire largement des principes édictés par les conventions de l'Organisation Internationale du Travail, de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et de la Convention des Nations Unies sur les Droits de l'Enfant, est déclinée en neuf chapitres. Il s'agit notamment de:
    · Main-d'oeuvre infantile: C'est la première des exigences édictées. A ce sujet, la norme est catégorique: il n'est plus question d'utiliser de la main-d'oeuvre infantile. L'entreprise doit mettre en place une politique et des procédures de remédiation des enfants. Elle fournira de plus un soutien pour que les enfants aillent à l'école.
    · Main-d'oeuvre forcée: L'entreprise ne recourra pas, ni n'admettra l'utilisation de main-d'oeuvre forcée, et le personnel ne sera pas contraint à déposer une "garantie" ou des papiers lors de son entrée en service dans l'entreprise.
    · Santé et sécurité: A ce niveau, les responsables sont tenus d'assurer un environnement de travail répondant aux exigences en matière d'hygiène et de sécurité. La norme exige la nomination d'un représentant de la direction responsable de la santé et sécurité ainsi qu'une formation régulière sur la question ou encore la mise en place de systèmes de détection et de lutte contre les menaces pour la santé et la sécurité.
    ·Liberté syndicale et droit de négociation collective: Ici, l'entreprise doit, non seulement garantir au personnel ces droits, mais aussi faciliter des moyens parallèles d'association et veiller à ce que les représentants ne soient pas l'objet de discriminations notamment.
    · Discrimination: L'entreprise ne devra pas utiliser la discrimination dans l'embauche, la rémunération, l'accès à la formation, la promotion, ou encore la résiliation en fonction de critères de race, d'origine nationale, de religion,... La norme est claire: interdiction de comportement qui soit sexuellement coercitif, menaçant, abusif ou exploitant.
    · Pratiques disciplinaires: Sont bannis la punition corporelle, la coercition mentale ou physique et l'insulte verbale.
    La norme SA 8000 traite également des heures de travail, de la rémunération et du système de management.

    Abdelaziz MEFTAH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc