×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le tourisme pénalisé par le manque de vols

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. Une réunion est prévue entre le Grit et la RAM prochainementIl y a eu une baisse des arrivées de touristes de l'ordre de 18,70% au cours des 3 premiers trimestres de 2002 par rapport à la même période de l'année précédente. C'est ce qu'indique un récent rapport de la délégation du Tourisme. Sur cette période, plus de 235.000 touristes ont visité la capitale spirituelle contre 289.804 en 2001. Les nationaux tiennent le haut du pavé avec 35% des arrivés, suivis des Français (23,39%), puis d'autres nationalités. Le taux d'occupation a, quant à lui, atteint presque 50%, par contre, la durée de séjour reste encore très faible avec seulement 1,24%. A noter que ces résultats ne reflètent pas l'état de l'année 2002, puisque le dernier trimestre n'a pas été pris en compte. C'est surtout durant cette période que la plupart des établissements ont vu leurs chiffres dégringoler, sauf pendant les fêtes de fin d'année. Ce sont surtout les 3 et 4 étoiles qui ont fait un bon taux de remplissage. D'ailleurs, des hôtels ont enregistré de faibles recettes ne permettant même pas de payer les employés.En fait, ces résultats ne sont que le miroir des maux dont souffre Fès. D'après les professionnels du secteur, «plus de 75% des touristes en visite dans la capitale spirituelle sont des clients de circuit, prenant leur départ de Marrakech«. A l'unanimité, ils affirment que c'est le transport aérien (manque de vols) qui pénalise le développement touristique de la ville. Afin de trouver une alternative, le Grit de Fès a prévu une réunion avec la RAM. Les professionnels s'engagent pour leur part à accompagner tout effort de la RAM par des prix promotionnels.M. Kh.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc