×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Des idées noires pour des proies faciles…

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:4990 Le 28/03/2017 | Partager
Un vivier de recrutement pour les extrémistes
Les jeunes inactifs sont aussi souvent dominés par des croyances limitantes
cours_life_skills_090.jpg

Dans ce cours de life skills, les jeunes apprennent à faire face aux difficultés, à se faire confiance et à travailler en équipe. Quand leur formateur, Mohamed Ghafir, leur a demandé de se mettre en cercle et d’essayer de changer de perspective sans pour autant briser le cercle, leur premier réflexe a été de dire, à l’unanimité, que c’est «impossible». Grâce aux encouragements de leur encadrant, ils ont réfléchi ensemble et tenté plusieurs scénarios. Au bout de 5 minutes, ils avaient trouvé la solution. A l’issue des 9 semaines de formation, les croyances limitantes des jeunes tombent une à une (Ph. Khalifa)

Des jeunes démunis, désœuvrés, perdus et complètement découragés, les assistants sociaux de L’Heure Joyeuse en voient défiler tous les jours. Souvent, ils ont l’esprit dominé par des idées noires et des croyances limitantes. «Dans ce pays, il n’y a que les coups de piston qui marchent», «de toutes les façons, il n’y a que des voleurs», «il ne sert à rien de faire des études», «il n’y a que le business à l’étranger qui marche», …

Ils sont aussi toujours nombreux à penser qu’il existe un eldorado à conquérir à l’étranger. «Une deuxième génération d’émigrés clandestins, qui se font passer pour des syriens pour ensuite partir au Canada, en Allemagne ou en Grèce, a vu le jour. En regardant leurs photos sur les réseaux sociaux, les jeunes sont tentés de les imiter. Ils croient qu’à l’étranger il n’y a pas de crise de l’emploi», relève Mohamed Ghafir, formateur à l’ONG.

Beaucoup sont également acquis aux idées radicales. «Ils sont souvent sous l’emprise d’un imam d’une petite mosquée informelle, qui distille ses idées extrémistes dans leur esprit. Ils font tout pour les convaincre que la société est corrompue et qu’elle n’est pas islamique», regrette Ghafir. Les prêcheurs de la haine leur font croire qu’ils peuvent devenir des héros en changeant «al mounkar» ou la prévarication, malgré leur condition modeste. Issus de milieux précaires, lâchés par leurs familles, sans projet d’avenir, sans occupation et surtout jeunes et ne connaissant pas grand-chose de la vie… pour les esprits mal intentionnés, ce sont des proies faciles.

«Avant, ceux qui étaient influencés par les pensées radicales étaient pour la majorité âgés de moins de 17 ans. Depuis 2009, nous en rencontrons plus parmi les plus de 18 ans», précise l’assistant social. Après leur passage par la formation en life skills de l’ONG, ils sont transformés. «Ils ont besoin d’être écoutés, orientés et insérés dans la société», insiste Ghafir. Ils comprennent, petit à petit, qu’ils ne sont pas dans un environnement hostile, qu’ils peuvent beaucoup apprendre et qu’ils ont une chance de réussir dans la vie. Malheureusement, leur environnement difficile peut sans cesse les tirer vers le bas.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc