×
Nation branding
Nation branding Par Meriem OUDGHIRI
Le 30/09/2022

Les beaux paysages, le légendaire couscous et l’hospitalité ne sont pas à eux seuls suffisants pour construire une réputation solide. Celle qui façonne... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Archives

Articles de L'Edition N° 6346 Du Mardi 13 septembre 2022

A La une

La restructuration du portefeuille public en marche

Nouveau pas franchi dans la restructuration du portefeuille public. Le ministère de l’Economie et des finances vient de lancer un appel à candidature pour pourvoir le poste de directeur de la Direction des établissements publics et de la privatisation (DEPP), qui sera vacant à partir de fin novembre prochain... Lire la suite

Expertise judiciaire: Les nouveaux critères d’éligibilité font des mécontents

Toujours sous le coup d’une sanction incompréhensible du Conseil de la concurrence, les experts-comptables viennent d’être exclus par le ministère de la Justice des mandats d’expertise judiciaire relatifs à l’expertise-comptable!... Lire la suite

Hydrocarbures: Pourquoi l'option Samir est hors de question

Mustapha Baïtas, en sa qualité de membre du bureau politique du RNI et porte-parole du gouvernement, vient de battre en brèche l’argumentaire de tous ceux qui nourrissent l’espoir de la réactivation de la raffinerie Samir. Selon lui, un tel scénario implique de renoncer à une dette de 40 milliards de DH! «Je vous en conjure, qui peut se prévaloir aujourd’hui de prendre la décision d’effacer une dette aussi conséquente», s’interroge Baïtas. Sans oublier que la mise à niveau de l’outil de production, du site de Mohammedia, nécessite pas moins de 12 milliards de DH. Lire la suite

Les frais de scolarité ont triplé en 20 ans

Il s’agit sans doute, avec l’acquisition immobilière, d’un des postes de dépenses les plus importants pour les ménages. Selon le Haut commissariat au plan, les dépenses de scolarisation ont plus que triplé entre 2001 et 2020. Comparées à leur niveau de 2001, les dépenses de scolarisation ont été multipliées par 3,4... Lire la suite

Editorial

Courrier des Lecteurs

Société

Economie

International

Régions

Le Cercle des Experts

Culture

De bonnes sources