×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    International

    UE et Brésil solidaires contre la pauvreté et pour la paix

    Par L'Economiste | Edition N°:2563 Le 05/07/2007 | Partager

    . Accord stratégique lors d’un sommet à LisbonneL’UE et le Brésil entendent promouvoir une coopération solidaire pour combattre la pauvreté et réduire les tensions internationales, ont affirmé hier le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, et le Premier ministre portugais, José Socrates, dont le pays assure la présidence de l’UE. Les deux dirigeants devaient signer hier un accord de partenariat stratégique lors du premier sommet entre l’UE et le Brésil à Lisbonne. Brésil et UE sont d’accord pour estimer «qu’il faut privilégier le système multilatéral, comme force de régulation légitime des situations de tension internationale et comme axe incontournable dans le règlement des conflits et la défense de la paix». «Nous avons la ferme intention de coopérer, en nous appuyant sur les mécanismes multilatéraux pertinents, dans la sécurité publique, et notamment la lutte contre la criminalité organisée, les trafics illicites ou les menaces de nature terroriste», affirment les deux dirigeants. Lula et Socrates estiment également que UE et Brésil peuvent «articuler des projets triangulaires d’aide au développement et à la sécurité énergétique dans les pays les plus pauvres surtout en Afrique» et se constituer en «axe mobilisateur» d’un dialogue qui inclut d’autres pays comme l’Inde ou l’Afrique du Sud. Par ailleurs, le président français, Nicolas Sarkozy, devait se rendre hier à Lisbonne. Plusieurs chefs de gouvernement sont aussi annoncés: José Socrates (Portugal), José Luis Rodriguez Zapatero (Espagne), Romano Prodi (Italie) et Janez Jansa (Slovénie). Il s’agit aussi de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et Javier Solana, haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc