×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme
    Une deuxième mouture pour Renovotel

    Par L'Economiste | Edition N°:3226 Le 05/03/2010 | Partager

    . Un fonds de 500 millions de DH . Allégement des procédures Le fonds d’aide dédié à la rénovation des hôtels, le Renovotel, se refait une peau neuve en 2010. Doté d’un budget conséquent et de mécanismes plus légers, le fonds a été présenté mercredi en avant-première aux hôteliers tangérois. Par rapport à la première mouture lancée en 2003, le Renovotel 2010 compte diverses améliorations. Le montant qui lui sera alloué est de 500 millions de DH, soit deux fois et demi plus que le précédent. L’effet de levier financier est de cinq fois, ce qui signifie que le fonds, dans sa version actuelle, aidera à la mobilisation de 2,5 milliards de DH en crédits. En outre, un important travail a été fait au niveau des procédures, selon Abdellatif Taibi, du ministère du Tourisme. Car, c’est là l’une des principales défaillances du plan, estiment les opérateurs. Les dossiers faisaient d’interminables allers-retours avec des signatures et des contre-signatures, ce qui alourdissait la procédure. «L’opérateur n’aura avec le Renovotel 2010 qu’un seul interlocuteur, sa banque», affirme clairement Alaa Jorio, chef du service du financement à la Caisse Centrale de Garantie (CCG), en charge de la gestion de ce fonds. La CCG a, de ce fait, délégué une grande partie de la responsabilité de la gestion de ce fonds aux banques, tout en assurant une grande célérité dans le traitement des dossiers. D’autre part, l’apport en fonds propres a été réduit. Pour les petites structures, 1, 2 ou 3 étoiles, il est de 10%, 15 % pour les autres. Avant, les fonds propres étaient de 30%. La limite d’investissement est de 200.000 DH par chambre pour un 4 étoiles, avec un plafond maximum par projet de 20 millions de DH.L’horizon d’intervention du Fonds Renovotel a été élargi. Avant, il ne s’agissait que de la rénovation de l’existant. Actuellement, le Fonds permet de garantir des prêts bancaires pour l’aménagement de nouveaux espaces d’animation ou de vente au sein de l’hôtel. La seule limitation est l’augmentation de la capacité hôtelière qui ne sera pas prise en charge. L’objectif est de permettre un repositionnement du produit touristique par rapport à la concurrence, selon Jorio. A noter que dans sa version précédente, Rénovotel n’avait pas réussi à convaincre les hôteliers, surtout ceux de Tanger. La complexité des procédures, mais aussi l’obligation d’assainir son passif avec les différentes administrations avait réduit de son attrait. Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc