×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Affaires

    Méditelecom lorgne la clientèle rurale

    Par L'Economiste | Edition N°:1990 Le 31/03/2005 | Partager

    . Souks et moussems, nouveaux canaux de distribution . L’opérateur compte y commercialiser quelque 400.000 packs Le souk, comme canal de distribution. C’est la dernière trouvaille de Méditelecom qui cherche ainsi à étoffer son portefeuille de clients prépayé. Quoi de mieux, en effet, qu’un souk ou un moussem (également retenu par l’opérateur), pour toucher cette clientèle que bon nombre de stratèges marketing négligent dans leurs schémas. Et pourtant, ce marché est estimé à près de 1,6 million de clients. La distribution se fait par le biais des points de vente mobiles. Des camions aménagés sillonnent plus de 143 souks et près de 38 moussems. Astucieux mais pas nouveau, le concept s’inspire en effet des expériences de multinationales comme Coca-Cola ou Unilever en la matière. Pour la mise en œuvre de ce nouveau canal de distribution, Méditelecom s’est appuyé sur six distributeurs retenus à l’issue d’un appel d’offres. Outre la vente de packs et la recharge, les distributeurs offrent aussi le service de publiphonie. Des actions de promotion sur le lieu de vente sont prévues pour accompagner le concept tout au long de l’année. Méditelecom compte écouler ainsi pas moins de 400.000 packs, indiquent les responsables du projet. Khemis Zemamra, un des souks hebdomadaires les plus importants de la région des Doukkala, figure en bonne place dans le réseau des souks retenus par l’opérateur. A quelques pas de son entrée, se dressait, jeudi dernier, une tente aux couleurs de Méditel avec une ambiance de fête. Au milieu d’étals et stands bariolés, cette tente n’arrive pas vraiment à se fondre dans le paysage. Pour les badauds comme pour les autres marchands, c’était, sans conteste, l’attraction du souk ce jour-là. En tout cas, le stand, qui en plus de la tente d’animation comprenait un point de vente mobile Méditel, ne désemplissait pas. A côté des ruraux attirés par l’ambiance, d’autres venaient soit pour une recharge, soit pour s’informer sur le nouveau pack «Akhi Al Fallah». Concocté spécialement pour eux, il sera commercialisé entre 290 et 360 dirhams. Des prix qui, selon les responsables du projet, ont été déterminés sur la base d’enquêtes réalisées auprès de cette population. Celles-ci révèlent en effet que 45% des ruraux sont prêts à débourser 290 DH pour l’achat d’un pack. Pour l’instant, et selon les premières ventes réalisées sur les 15 circuits aujourd’hui opérationnels, 50 packs sont ainsi vendus en moyenne par jour et par souk. Une moyenne que les responsables du projet estiment «peu significative» puisque le concept vient d’être lancé le 5 mars dernier. K. E. H.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc