×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Le Financial Times classe les grandes écoles françaises

Par L'Economiste | Edition N°:2107 Le 13/09/2005 | Partager

. HEC en tête de liste, suivie par l’ESCP-EAP (Paris) et le CEMSLE quotidien britannique Financial Times, l’un des titres les plus influents de la communauté économique, plébiscite le système français des grandes écoles dans un classement publié lundi 12 septembre. Ce sont cinq établissements français qui figurent parmi les dix premiers d’une hiérarchie dominée par HEC. «La domination française n’est pas surprenante, écrit le FT, dans la mesure où les études de commerce ont toujours attiré les plus brillants et les meilleurs, par l’intermédiaire du système élitiste des grandes écoles». Ce classement, dont il s’agit de la première édition, établit le rang de 25 écoles proposant un master en management, selon l’intitulé du diplôme désormais harmonisé entre les différents pays européens. Il est fondé sur une étude menée auprès de 29 établissements et les questionnaires remplis par plus de 2.000 jeunes diplômés. Le salaire, le taux d’emploi 3 mois après la sortie, la mobilité internationale ou le pourcentage d’élèves femmes font partie de la quinzaine de critères retenus. Les dix premiers sont dans l’ordre HEC (Paris), l’ESCP-EAP (Paris), le CEMS (programme partagé entre des écoles de 17 pays), la LSE (Londres), l’Université de Bradford (Angleterre), l’Esade (Madrid et Barcelone), l’Essec (Paris), la Graduate School of Business de Grenoble (France), l’Ecole de management de Lyon (France) et la Faculté de management de l’Université de Cologne (Allemagne). Deux autres établissements français figurent au classement: l’Edhec (Lille et Nice, 12e) et Audencia (Nantes, 16e). L’influence du système des grandes écoles sur l’évolution des carrières en France est plus que jamais décisive, rappelle le FT en citant une étonnante statistique: 95% des personnes inscrites au Who’s Who français ont été élèves d’une grande école.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc