×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    France Expo: Mieux qu'en 2001

    Par L'Economiste | Edition N°:1718 Le 04/03/2004 | Partager

    En principe toutes les conditions sont réunies pour faire de la nouvelle édition de France Expo une réussite. D'abord parce que le contexte est aujourd'hui plus serein qu'il y a trois ans (encore faut-il préciser que France Expo 2001 s'en était bien tirée en dépit de la conjoncture du 11 septembre). Ensuite parce que l'engouement des milieux d'affaires français pour les projets d'investissement au Maroc est aujourd'hui sans commune mesure. A l'issue du point de presse qui a eu lieu avant-hier dans les locaux de la CFCIM, les organisateurs semblaient en tout cas déterminés à réaliser un parcours sans faute, tant par rapport au nombre d'exposants et des taux de participation prévus que par la qualité et la richesse des programmes prévus. Après une année faste sur le plan politique entre les deux pays, à travers notamment la rencontre au sommet Raffarin-jettou, Marocains et Français ont la conviction que France Expo 2004, reste l'occasion rêvée pour consolider ce bilan en apothéose. Et le meilleur moyen pour y parvenir c'est de faire des affaires. Les premiers échos sont plus que prometteurs “Je peux vous assurer que, comparativement aux autres salons que nous organisons à travers le monde, nous n'avons jamais assisté à un tel enthousiasme”, assure Michel Derrac, chef de la mission économique de l'ambassade de France au Maroc. En réalité, France Expo est l'illustration d'une relation particulière, pour ne pas dire naturelle et historique, entre le Maroc et la France. Si les opérateurs français arrivent en masse, c'est qu'ils se sentent un peu chez eux. Comment pourrait-il en être autrement? Il suffit d'analyser l'étendue de la présence économique française au Maroc pour se rendre compte que beaucoup de patrons ont, depuis fort longtemps, bien mesuré l'intérêt d'investir dans un pays francophone, stable, qui plus est présente l'avantage de la proximité géographique. Il ne s'agit donc pas d'un tropisme de circonstance. France Expo 2004 le confirmera. M. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc