×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Nominations à la CDG

Par L'Economiste | Edition N°:1760 Le 04/05/2004 | Partager

. Le DG de la nouvelle filiale holding CDG Développement Ahmed Darouich est nommé directeur général de CDG Développement. Avant d’occuper ce poste, il était directeur du pôle Investissements et Participations de la CDG depuis 2001. Un pôle qui n’existe plus et qui avait pour missions notamment le suivi des filiales et des participations, l’évaluation des projets d’investissement et de désinvestissement, la réalisation des montages financiers pour le compte du groupe et le montage et la mise en oeuvre du Fonds d’investissement. Economiste de formation, Ahmed Darouich a démarré sa vie professionnelle dans l’enseignement. Après une courte période à la Faculté de droit et des sciences économiques de Rabat il rejoint le secteur privé pour deux ans, avant d’intégrer la CDG en 1978. Depuis, il ne l’a plus quittée. Directeur des études entre 1989 et 1995, il s’est vu confier par la suite la responsabilité du pôle Participations et Placements financiers (1996-2001). Rappelons que “la création de CDG Développement fait suite aux orientations stratégiques de l’institution présentées lors de la dernière réunion de la commission de surveillance”, indique un communiqué. CDG Développement détient les participations des filiales métiers couvrant les activités de promotion, d’aménagement, de tourisme, d’appui aux collectivités territoriales, de services aux PME-PMI et de services liés à l’immobilier. Cette filiale assurera les fonctions de pilotage stratégique, de suivi, de contrôle et de développement, indique la Caisse dans le même communiqué. . Le DG de Fipar Holding Amine Benhalima, 34 ans, a été nommé directeur général de Fipar Holding, le fonds d’investissement qui vient d’être créé par la CDG. Ce fonds regroupe désormais les lignes de participations où la Caisse détient des positions stratégiques minoritaires dans divers secteurs (industrie, finance et services). Amine Benhalima travaille pour la CDG depuis 2002. Avant sa nouvelle nomination, il était directeur de l’activité Ingénierie et Développement au sein du pôle Investissements et Participations (qui n’existe plus). Amine Benhalima est diplômé de Télécom Paris (ENST) et de l’Ecole Polytechnique. C’est en 1993 qu’il débute sa carrière à Royal Air Maroc, où il occupe les fonctions de directeur des Programmes et de directeur de l’Organisation et des Systèmes d’information. En 1998, il rejoint CFG Group pour développer Casablanca Finance Markets (CFM), banque de marché spécialisée en produits de taux. Il sera directeur général adjoint, avant d’être nommé directeur délégué Marché des capitaux. . Le nouveau directeur du pôle Stratégie et DéveloppementC’est Lemghari Essakl, 40 ans, qui devient directeur du pôle Stratégie et Développement, créé en septembre 2003. Il remplace Rachid Slimi, qui a été appelé à l’ONA en tant que chargé de mission auprès du président. Lemghari Essakl a rejoint le groupe CDG en 2002, en prenant la responsabilité de Sabr Aménagement, une filiale qu’il continuera à gérer, parallèlement à ses nouvelles fonctions. Avant d’intégrer la CDG, il a été directeur financier, administratif et de contrôle de gestion à Wafasalaf et directeur financier des activités immobilières de l’ONA. Il a par ailleurs enseigné la finance d’entreprise et le contrôle de gestion en France. Lamghari Essakl est diplômé d’Etat des études comptables et financières (DECF Paris) et titulaire d’un troisième cycle en contrôle de gestion. . Un chargé de mission auprès de la direction généraleKhalid Laraichi, 49 ans, a été nommé chargé de mission auprès de la direction générale, une fonction nouvellement créée. Il a exercé de nombreuses années dans le secteur privé avant d’être nommé, en 1995, chargé de mission auprès du Premier ministre, détaché à l’enseignement supérieur. A ce titre, il a participé à la conception de la réforme de l’enseignement supérieur et au pilotage d’études pour sa mise en œuvre. En 1998, il est nommé inspecteur général du ministère de l’Enseignement supérieur. L’année suivante, il prend en charge la direction du Budget et de l’Equipement du ministère de la Justice. Là, il contribue à la conception d’un plan de modernisation du secteur, avec introduction des nouvelles technologies et renforcement de la coopération internationale (notamment avec la Banque mondiale, l’Union européenne et l’Usaid). N.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc