×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Allemagne: Le Marocain El Motassadeq sera rejugé

    Par L'Economiste | Edition N°:1719 Le 05/03/2004 | Partager

    LA Cour de cassation allemande a cassé jeudi 4 mars le verdict du Marocain Mounir El Motassadeq, seul condamné au monde pour complicité dans les attentats du 11 septembre 2001, et ordonné un nouveau procès.Agé de 29 ans, El Motassadeq avait été condamné en février 2002 à Hambourg à 15 ans de réclusion criminelle, peine maximale en Allemagne, pour “complicité de meurtre dans 3.066 cas” (le nombre de victimes des attentats aux Etats-Unis) et “participation à une organisation terroriste”.Les juges de la Cour d'appel de Hambourg, qui juge en première instance certaines affaires de terrorisme, avaient estimé que le Marocain appartenait à la “cellule de Hambourg”. Elle est considérée par l'accusation comme la base arrière des kamikazes islamistes liés au réseau terroriste Al Qaida, à l'origine des attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington. Cette décision, très attendue, a été prise après le récent acquittement d'un compatriote jugé pour les mêmes faits.Les magistrats de Hambourg avaient condamné El Motassadeq sans entendre le Yéménite Ramzi Ben Al-Shibh, auteur d'un témoignage-clé aux yeux de la défense. L'avocat regrette que cet homme considéré comme l'un des cerveaux présumés des attentats suicides n'ait pu être entendu par la justice allemande en raison du refus des Etats-Unis où il est incarcéré, a expliqué l'un des avocats d'El Motassadeq, Josef Graessle-Muenscher.D'après ce témoignage révélé fin 2003, soit bien après la condamnation d'El Motassadeq, ni ce dernier ni le Marocain Abdelghani Mzoudi, récemment acquitté de complicité dans les attentats du 11 septembre 2001 par la même cour qui a condamné El Motassadeq, n'appartenaient à la “cellule de Hambourg”. Durant ses études, El Motassadeq avait connu certains membres de la cellule de Hambourg. Lors des audiences, il avait même déclaré s'être rendu dans un camp d'entraînement d'Al Qaida afin d'y apprendre à tirer.(AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc