Economie

A peine 11 millions de touristes

Par Nadia DREF | Edition N°:5194 Le 24/01/2018 | Partager
Un chiffre bien loin des 20 millions visés en 2020
Les nuitées en hausse de 15%
Une énième relance du secteur sur le feu
touristes_097.jpg

Les arrivées touristiques ont finalement atteint 11,35 millions à fin 2017, soit une évolution de 10% par rapport à un an auparavant. C’est ce qui ressort des statistiques officielles provisoires publiées par le ministère du Tourisme. La majorité des marchés émetteurs a enregistré des hausses à deux chiffres.

C’est le cas de la France (+11%) qui reste le principal marché, l’Espagne (+15%), l’Allemagne (+27%). Quant au marché du Royaume-Uni, il a augmenté de 6% en 2017. Par ailleurs, le nombre des arrivées des MRE a grimpé de 5% s’établissant à 5,5 millions de touristes.

Le transport aérien reste le plus prisé. Il a transporté 4,9 millions de touristes en 2017. L’aéroport Mohammed V a attiré 1,78 million de voyageurs (+11% par rapport à 2016) talonné de près par celui de Marrakech Ménara avec 1,7 million d’arrivées (+15%). Concernant les recettes voyages en devises, elles ont atteint 69,64 milliards de DH en 2017, enregistrant une hausse de 8,4% par rapport à l’année d’avant.

Le volume des nuitées réalisées dans les établissements classés au cours de l’année dernière ont totalisé 22,1 millions d’unités, en progression de 15%. Marrakech s’accapare la part du lion avec plus de 7,7 millions de nuitées (+17%) suivie d’Agadir-Ida-Outanane avec plus de 5,4 millions (+11%) et de Casablanca avec 2,15 millions d’unités (+11%).

A noter que ces chiffres n’intègrent pas les séjours non déclarés. De même que les nuitées générées depuis l’arrivée de Airbnb qui a fortement boosté le tourisme. D’ailleurs, les voyageurs, aussi bien Marocains qu’étrangers, sont de plus en plus nombreux à faire appel à cette plateforme de location en ligne qui offre des prix défiant toute concurrence.

A un moment où le plan Biladi n’a pas pu répondre aux besoins des touristes nationaux. Présent dans 191 pays, Airbnb est en train de bousculer les habitudes des voyageurs mais aussi des hôtels et des riads. Il assure également un revenu mensuel non négligeable aux propriétaires de ces logements. 

Malgré ces performances, nous sommes encore loin des 20 millions de touristes attendus pour 2020. Les professionnels aspirent à une relance du secteur, qui tarde encore à venir. C’est dans cette optique qu’un comité des experts présidé par Amyn Alami et composé d’une sélection d’opérateurs du secteur a élaboré une étude qui a été présentée hier 23 janvier, à Casablanca, pour validation.

Une fois adoptée, par le comité de pilotage présidé par Abdellatif Kabbaj, cette étude devra être soumise à Mohamed Sajid lui proposant de définir une nouvelle vision commune entre secteur public et privé. Bilan des stratégies 2010 et 2020, pistes de réflexion avec pour objectif de sortir le secteur de sa léthargie.

Rappelons qu’en juin dernier, le ministère de tutelle a décidé de mettre en place un plan d’urgence. Une  nouvelle feuille de route devrait voir le jour pour réorienter les objectifs fixés dans la vision 2020 et les réadapter avec la conjoncture économique actuelle.

Fortes hausses pour les fêtes de fin d’année

Durant le mois de décembre, les arrivées des touristes aux postes frontières se sont élevées à 902.602 touristes, en progression de 10% par rapport au même mois de 2016. Les principaux marchés émetteurs ont affiché de fortes augmentations. Les touristes français étaient nombreux à affluer (+23%) pour passer les vacances de fin d’année. Les Espagnols ont également fortement visité le Maroc durant cette période (+22%). Même tendance enregistrée au niveau du marché allemand (+27%). Les MRE étaient également au rendez-vous. Les arrivées des Marocains du monde ont augmenté de 3%. A contrario, une baisse a été enregistrée au niveau des arrivées du marché du Royaume-Uni.  Le volume des nuitées réalisées dans les établissements classés en décembre 2017 a connu une hausse de 7%, par rapport à la même période de 2016. Quant aux recettes voyages en devises, elles ont grimpé de 38% s’établissant à 5,3 milliards de DH contre 3,8 milliards en 2016.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc