Economie

Un sommet des sidérurgistes arabes à Casablanca

Par Nadia DREF | Edition N°:5134 Le 25/10/2017 | Partager
Un rendez-vous sur fond de ralentissement de la croissance mondiale en 2018
La production dans le monde arabe s’élève à 30 millions de tonnes par an
siderurguie-maghreb-steel-034.gif

En phase finale de restructuration, Maghreb Steel est un bel exemple du made in Maroc. L'opérateur a pu réussir un saut qualitatif en opérant une reconversion dans l'industrie automobile. Ce qui lui assure de nouveaux débouchés et des marchés pérennes en tant que fournisseur de l'industrie automobile (Ph. Bziouat)

Les majors arabes de la sidérurgie et du fer se réunissent à Casablanca. Ce sommet de l’acier se poursuit jusqu’au 26 octobre. Un rendez-vous qui intervient dans un contexte particulier. Les prévisions de World Steel Association tablent sur un ralentissement de la croissance en 2018 (+1,6%), après une forte accélération cette année tirée par la Chine  (croissance nominale de 7% et nette de 2,8%).

Les participants à ce sommet organisé par l’Union arabe du fer et de l’acier (UAFA) ont du pain sur la planche. Producteurs/fournisseurs, distributeurs, négociants, chercheurs… se penchent actuellement sur les problématiques liées à cette industrie lourde.

Booster l’import/export interarabe et avec l’étranger, faire face aux mesures protectionnistes des Etats-Unis, pallier la stagnation de la demande mondiale, moderniser l’arsenal juridique, développer la R&D, dénicher de nouveaux marchés, contrecarrer l’instabilité politique et les chocs pétroliers… sont autant de défis que comptent relever les sidérurgistes arabes.

Cette grand-messe, qui se veut un espace d’échange d’expertises, vise à mettre en place une nouvelle feuille de route pour accélérer la production dans les pays arabes et trouver de nouveaux débouchés. Ce sommet qui réunit des multinationales étrangères, des mastodontes arabes, des sous-traitants, des bureaux d’études et de conseil, entre autres, constitue également un lieu de rencontres BtoB favorisant la prospection commerciale et la conclusion de partenariats.

Pour la petite histoire, l’industrie du fer et de l’acier dans le monde arabe a connu un développement significatif dès les années 80. Et ce, grâce à l’essor des prix des hydrocarbures et la disponibilité du gaz naturel boostant ainsi le développement et l’investissement dans le secteur. L’activité a également été tirée vers le haut par la réalisation de projets d’infrastructures de base.

Des usines intégrées high-technologies ont été développées dans plusieurs pays, notamment en Arabie saoudite, en Egypte, au Qatar et au Maroc. Citons à cet égard Maghreb Steel, un sidérurgiste 100% marocain, qui est actuellement en phase finale de restructuration. D’autres opérateurs existent sur le marché dont Sonasid, créée par Arcelor Metal et la SNI, qui détient 50% de part de marché. 

Pour ce qui est de la production des pays arabes, elle a été multipliée par 10 en moins de 40 ans. Elle est passée de près de 3 millions de tonnes en 1980 à près de 30 millions actuellement. La consommation a également suivi cette croissance. Elle se situe à 210 kg dans les pays arabes contre 10 kg environ en Afrique et 350 kg en Europe.

80 membres issus de 15 pays

L'Union arabe du fer et de l’acier est une organisation non gouvernementale, créée en 1972, sous l’égide de la Ligue arabe. Elle compte près de 80 sociétés membres issues de 15 pays arabes, dont le Maroc. Ces opérateurs sont spécialisés dans l’industrie sidérurgique et métallurgique. L’Union a pour mission la promotion et le développement de cette industrie dans le monde arabe en favorisant les échanges (expertise, recrutement, formation...) et la dynamisation des échanges commerciaux entre les sociétés membres. Elle veille également à la mise à disposition des adhérents d’une base de données technique et commerciale dans le domaine du fer et de l’acier ainsi que l’accompagnement des membres dans leurs projets d’investissement dans les pays arabes. Elle promeut également la coopération avec les autres unions et organismes arabes et internationaux et l’organisation d’espaces de concertation.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc