Société

Salon du cheval: Un 10e tour de piste réussi

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5133 Le 24/10/2017 | Partager
Grande affluence tout au long de l'événement
La tbourida revient dans l'air du temps
Nouveau souffle pour les métiers traditionnels
sorec_salon_du_cheval_033.jpg

Les attractions ont été nombreuses et ont attiré beaucoup de monde. Particulièrement la «tbourida» et ses cavaliers en costumes traditionnels hauts en couleur et chevauchant de beaux étalons (Ph Jarfi)

Le rideau est tombé, dimanche soir, sur la 10e édition du Salon du cheval d’El Jadida. Une édition qui aura tenu toutes ses promesses. Une grande affluence dès le premier jour. Mais, le rush n’a commencé que vendredi pour devenir encore plus grand le week-end. Les organisateurs s’attendaient à 200.000 visiteurs. Un nombre qui aurait été largement dépassé. On parle de plus de 300.000 visiteurs pour cette édition.

Et aussi de plus de 20.000 enfants. Soit donc un bilan somme toute positif. Malgré les 8 km qui séparent la ville d’El Jadida du Parc d’expositions, lieu où s’est déroulé cet événement, les fans de chevaux ont afflué par centaines pour admirer l’art de la «tbourida» ou encore pour suivre les différents concours et manifestations organisés à cette occasion.

Le grand succès de cette édition est la preuve que le Salon du cheval a acquis encore plus de maturité. Et cela à tous les niveaux. D’abord, une grande maîtrise de l’organisation: point de bousculades ni à l’accès ni au moment des sorties. Ensuite, la disposition et l’aménagement des stands ont été aussi bien étudiés de façon à permettre une grande fluidité de la foule. Les visiteurs ont ainsi pu passer d’un point à un autre sans se perdre dans les dédales des couloirs.

L’espace attribué à chaque exposant, la largeur des allées et aussi la décoration rappellent aux visiteurs que le Salon du cheval s’est définitivement inscrit au top des salons organisés à travers le Royaume. Ils ont pu également juger de la grande propreté des lieux et des sanitaires mis à leur disposition.

salon_du_cheval_033.jpg

Depuis la première édition, le salon a également favorisé la découverte et la transmission des métiers liés au cheval. Devenant de plus en plus rares, la sellerie, la maréchalerie, l’armurerie, l’équitation ou encore l’attelage retrouvent aujourd’hui une nouvelle vie, un second souffle (Ph Jarfi)

Côté spectacle, les attractions ont été nombreuses et ont attiré beaucoup de monde. Particulièrement la «tbourida» et ses cavaliers en costumes traditionnels hauts en couleur et chevauchant de beaux étalons. Ce salon a ainsi le mérite de mettre en avant le patrimoine équin séculaire du Royaume.

Tout autant qu’il consacre le rayonnement des arts équestres traditionnels et des métiers du cheval à l’échelle mondiale. Le salon a, en outre, donné une dynamique toute nouvelle au développement de la filière équine à travers un développement significatif des procédures et méthodes de l’élevage des chevaux dans tout le pays. Considéré comme un élément-clé dans le patrimoine immatériel du Royaume, le cheval a, en effet, joué un rôle important dans l’histoire du pays. Il a aussi permis l’éclosion d’un savoir-faire qu’il est nécessaire aujourd’hui de protéger, valoriser et promouvoir.

Depuis la première édition, le salon a également favorisé la découverte et la transmission des métiers liés au cheval. Devenant de plus en plus rares, la sellerie, la maréchalerie, l’armurerie, l’équitation ou encore l’attelage retrouvent aujourd’hui une nouvelle vie, un second souffle. Un salon donc professionnel avec des activités équestres artistiques, culturelles et récréatives qui ont mis au premier plan le cheval Barbe, élément du patrimoine culturel marocain.

                                                                      

Dans les coulisses…

■ 700 journalistes à gérer
PR, l’agence qui était en charge de la presse, a distribué quelque 700 accréditations. Les membres de son staff présents dans la salle de presse et sur le site ont également géré l’ensemble des journalistes de la presse nationale et internationale qui ont fait le déplacement pour couvrir l’événement. Et aussi leurs problèmes de logistique, de demandes d’interviews…

■ Le Qatar séduit
Le stand le plus visité a été sans conteste celui du Qatar, invité d’honneur de cette édition. Il a été également le plus animé grâce aux prestations d’une troupe exécutant des danses traditionnelles. Courtois, les représentants de ce pays n’avaient de cesse de répondre aux questions des visiteurs. Et tout au bonheur des femmes, jeunes et adultes, une dame leur proposait ses services de henné selon la mode de ce pays.

■ Grand bravo à l’Oriental
C’est à la Région de l’Oriental que revient la palme de la meilleure participation. En effet, les visiteurs ont été accueillis dans le stand par le sourire et un bon verre de thé. Des hôtesses, bienveillantes, fournissaient toutes les informations sur la région. Dans les stands des autres régions, les exposants se sont contentés de dévoiler des habits traditionnels que portent les cavaliers de la tbourida. Très peu de monde sur ces stands. Une occasion ratée pour faire la promotion de ces entités territoriales.
■ Les enfants en vedette

salon_du_cheval_enfants_033.jpg

Magnifique spectacle que celui des enfants affluant par dizaines au Salon. Bien encadrés par leurs maîtres et maîtresses, les chérubins n’ont pas arrêté de poser des questions pertinentes sur les chevaux. Dans leur quasi-totalité, ils sont âgés de moins de 12 ans et sont des élèves d’écoles privées d’El Jadida, de Casablanca, de Settat et aussi de Marrakech, de Safi et même de Rabat. Leurs stands préférés sont ceux des Forces armées royales (FAR), de la Garde royale, de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et des Forces auxiliaires.

■ Tbourida: La Région Béni Mellal-Khénifra sur le podium
L’aire réservée à la tbourida était pleine à craquer de spectateurs venus admirer les prestations des sorbas qui étaient en compétition finale pour la 2e édition du Prix Mohammed VI de la tborida. Compétition remportée par la sorba de Aziz Elfatehy de la Région Béni Mellal-Khénifra. 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc