Entreprises

Morocco Awards: 60 marques candidates pour le trophée de l’année

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5133 Le 24/10/2017 | Partager
Amaz, Ville propre, C’bio… les signatures qui se démarquent
Les primées seront connues le 15 novembre prochain

C’est reparti pour la 8e édition des Morocco Awards. Les marques candidates et le Jury ont été dévoilés le 20 octobre dernier. Au total, 60 marques marocaines ont répondu présentes pour concourir au titre de la meilleure marque de l’année dans différentes catégories. Un peu moins que l’an dernier, année de commémoration du centenaire de la propriété industrielle au Maroc, où l’évènement a enregistré 72 candidatures.

L’édition 2017 est organisée sous la thématique: «Les marques marocaines au cœur de notre quotidien». Organisé conjointement par le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique et l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (Ompic), la proclamation des résultats du Morocco Awards est fixée au 15 novembre prochain. «Ces marques sont au cœur de notre quotidien et nous nous devons de les valoriser», fait valoir Adil El Maliki, directeur général de l’Ompic.

La sélection des lauréats va reposer sur de nombreux critères, notamment le branding, avec un focus sur le digital. «A l’ère des achats en ligne, l’intégration du digital est stratégique. Raison pour laquelle nous faisons un focus sur ce critère», précise El Maliki. La politique d’innovation de la marque en matière de design et technologie est un atout de taille dans la sélection des dossiers. Les 60 candidats vont aussi être évalués sur leur notoriété ou encore leur stratégie de différenciation... Fidèle à son esprit, le Morocco Awards 2017 met en compétition de nouvelles marques, aux côtés de très connus et de grands groupes, issus de secteurs variés: les services, l’agro-alimentaire, la technologie, banque et assurance…

L’Economiste a identifié des signatures qui se démarquent par leur originalité. Dans la catégorie «Marques de demain», figure la marque Amaz. Propulsée par les réseaux sociaux (Facebook, Instagram), la marque a été lancée en avril 2017 par Fadela Bennani. «Depuis notre lancement, nous avons quasiment 5.000 likes», fait valoir l’entrepreneure.

Sous cette griffe, l’ancienne lauréate de l’ESSEC fabrique des baskets marocaines artisanales et véganes (produit exempt de substance d’origine animale). «C’est aussi un produit solidaire, parce que j’aide une association qui construit des internats pour l’éducation des filles dans la région du Toubkal», fait valoir Bennani. Les baskets Amaz sont commercialisées à 440 DH au Maroc et 59 euros à l’étranger, principalement en France, Belgique, Suisse et aux Etats–Unis, Canada. Pour chaque paire vendue, la fondatrice reverse 22 DH (5% du prix de vente), ce qui correspond à une journée en pensionnat pour une fillette.

Dans la catégorie «Innovation technologique», figure l’application collaborative «Ville Propre», développée par la start-up M3KOD. L’outil permet aux citoyens de prendre en photo les endroits où ils repèrent des déchets. Equipée d’une fonction de géolocalisation, l’application permet une meilleure orientation des agents de propreté et une réponse plus rapide aux requêtes citoyennes.

Dans la catégorie «Innovation Design», la banque Société Générale se démarque avec sa carte bancaire C’bio. Fabriquée à base de maïs, (PLA: polyacide lactique), cette carte constitue une alternative écologique au PVC. Pour la fabrication, SG Maroc a collaboré avec le photographe Yann Arthus-Bertrand. Le visuel de la carte C’bio est en effet une reprise de l’une de ses œuvres, intitulée: «Les marais, Knifis (nord de Laâyoune)».

Le jury

Le jury de l’édition 2017 des Morocco Awards est présidé par Mohammed Fikrat, président directeur général de Cosumar. Celui-ci est accompagné de Youssef El Bari, représentant du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Azelarab El Harti, président de la Fenelec, Halima Mourid, gagnante de Masterchef Maroc 2014, par ailleurs représentante de la société civile ainsi que Assia El Asri, dirigeante d’une agence de communication.o

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc