Entreprises

Sous-traitance industrielle: Mauritanie, Soudan... Geemag ose l’Afrique difficile

Par Amin RBOUB | Edition N°:5133 Le 24/10/2017 | Partager
Prochaine étape: Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo…
Une antenne est prévue à Dakar
Ingénierie électrique, fabrication de pylônes, armoires et coffrets… les métiers
sous-traitance-industrielle-usine.gif

Depuis 2005, Geemag s’est lancée dans la fabrication et le montage d’usines clés en main pour la fabrication de poteaux précontraints. Une activité très demandée en  Afrique compte tenu du potentiel dans l’électrification (Ph. Khalifa)

Intégration, sous-traitance industrielle, ingénierie électrique, fabrication de pylônes, coffrets et armoires électriques, charpentes métalliques... Voilà une entreprise marocaine qui sort des sentiers battus en misant sur la complémentarité de ses métiers.

Générale Electrique Electronique du Maghreb (Geemag) est aujourd’hui un groupe trentenaire (fondé en 1987) qui a pu décrocher des marchés stratégiques dans l’automatisme et électrification de 70% des barrages réalisés au Maroc. Geemag a également développé des solutions et usines clés en main. Depuis 2002, l’entreprise a assuré le déploiement de plus de 650 effectifs de son personnel en Afrique, notamment au Soudan et en Mauritanie.

Générale Electrique Electronique assure également des prestations de pointe dans le domaine de l’électrification et des automatismes de barrages. Un dispositif qui régule l’ouverture des vannes pour limiter le niveau de pression de l’eau. Ouvrages de Boukerkour, Hassan II, Al Wahda… ou encore Merowe (plein sur le Nil au Soudan). «Nous opérons dans trois activités certes différentes les unes des autres, mais complémentaires et intégrées», tient à préciser Fouad El Rhoufiry, PDG.

En 2005, la société a opté pour la diversification en montant une usine de plusieurs millions de DH, spécialisée dans la fabrication de pylônes de 22 KV. Pour gagner en compétitivité, le fabricant vient de moderniser en 2017 son process de production de pylônes par l’acquisition de machines numériques de dernière génération.

C’est d’ailleurs cette même entreprise qui a réalisé le système de vidéosurveillance du barrage Hassan II. Elle assure aussi des prestations d’ingénierie de projets, d’études et de réalisation de sites clés en main. La deuxième activité porte sur la fabrication de pylônes et charpentes métalliques de postes électriques THT/HT/MT.

Quant à la 3e activité, elle est orientée fabrication de tableaux et armoires électriques, pupitres, coffrets métalliques pour l’industrie. En 2015, Geemag a réalisé un chiffre d’affaires record (54 millions de DH). Pour 2018, le management prévoit d’atteindre 45 à 50 millions de DH compte tenu du potentiel et des marchés à prendre tant au Maroc qu’en Afrique.

Sur le plan continental, l’entreprise a équipé la centrale de Nouadhibou et de Zouirate en Mauritanie pour le compte du groupe finlandais Wartsilla et du groupe allemand Man Diesel. Le donneur d’ordre étant la SNIM (Société mauritanienne industrielle et minière). La fierté de l’entreprise reste le barrage Merowe au Soudan. Geemag y a assuré la sous-traitance et l’installation électrique pour le compte d’Alstom Power Hydro France.

«La particularité de ce marché est dans la flexibilité et la réalisation clés en main. En plus des études, nous y avons déployé du personnel en régie. 60 ingénieurs et techniciens marocains ont été expatriés pendant 2 ans sur ce chantier, avec l’encadrement sur site. En termes de déploiement d’effectifs à l’étranger, nous avons atteint le pic de 650 techniciens spécialisés dans trois sites parallèles en Mauritanie», fait valoir Fouad El Rhoufiry.

Geemag s’est aussi lancée dans la construction d’usines clés en main de fabrication de poteaux en béton précontraint en Mauritanie pour le compte de la SNIM. «Un marché de 5,6 millions d’euros réalisé en 9 mois seulement au lieu d’une année. Ce qui est une performance en termes de délai et de rigueur technique», explique le dirigeant.

Forte de ces expériences concluantes en Afrique, Geemag prévoit aujourd’hui de passer à la vitesse supérieure en décrochant des marchés en ingénierie et installation électrique, en automatisme ou encore en électrification des barrages. L’entreprise compte également apporter des solutions sur mesure en mettant en place des projets clés en main avec de nouveaux procédés industriels au Sénégal, Togo, Côte d’Ivoire, Mauritanie… Le management examine aussi l’opportunité de monter une antenne à Dakar compte tenu des opportunités d’affaires en Afrique de l’Est et de l’Ouest.

Step d’Afourer, centrale de Tahaddart...

PARMI les réalisations phares de l’entreprise, des chantiers d’envergure nationale tels que la réalisation du poste 225 KV de la Step d’Afourer. Un marché réalisé pour le compte d’Alstom Power Hydro France. Le donneur d’ordre étant l’ONEE. Geemag a également assuré l’installation électrique et l’instrumentation ainsi que l’automatisme de la centrale à cycle combiné de Tahaddart (384 MW). S’y ajoute l’électrification industrielle d’un laminoir de 400.000 tonnes pour le compte de Sonasid à Jorf Lasfar en partenariat avec le groupe italien Danieli.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc