Economie

Marhaba: L’édition 2018 promet d’être chaude

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5108 Le 18/09/2017 | Partager
L’opération 2017 qualifiée de réussite, en partie due à l’offre des bateaux
Avec l’Aïd en août, 2018 pourrait enregistrer des pics de 40.000 passagers
Communication, coordination, les ports marocain et espagnol en totale symbiose
operation-marhaba-008.gif

La campagne Marhaba a connu cette année une fluidité sans précédent tout au long de sa durée du 5 juin au 15 septembre, les délais d’attente n’ont pas dépassé les 2 heures (Ph. Adam)

«Fluide et sans à-coups», c’est en ces termes que les responsables décrivent l’opération Marhaba 2017. «Cette année, les délais d’attente, véritable indicateur de la qualité de la traversée, ont été très satisfaisants, preuve du travail en groupe», comme le souligne Hassan Abkari, directeur du terminal passagers du port TangerMed. Il précise que le temps moyen d’attente n’a pas dépassé les 2 heures pour 98% des passagers, et que pour 90% d’entre eux, ils n’ont pas patienté plus de 90 minutes.

«C’est le résultat des efforts combinés de l’ensemble des acteurs», explique Abkari et qui incluent la Direction générale de la sécurité nationale, en charge du contrôle des passeports, de la Gendarmerie, en charge du contrôle en dehors du périmètre portuaire et de la Douane, des équipes de l’Autorité portuaire de TangerMed en plus de la Fondation Mohammed V pour la solidarité qui assure la coordination. Un avis partagé par Farid Tanjaoui Jazouli, directeur pôle social au sein de la Fondation. «Même si la campagne a démarré timidement en raison du Ramadan, les arrivées sont montées crescendo jusqu’à l’Aïd», indique-t-il. En revanche, le pic de la phase retour a été retardé d’une semaine, le temps pour une grande partie des MRE de passer les fêtes en famille au Maroc avant de rentrer en Europe.

Si la gestion des flux a pu être assurée de manière optimale, c’est grâce à la capacité des bateaux qui a atteint cette année les 36.000 places avec 9.000 véhicules maximum par jour. Un pic qui n’a pas été atteint, le plafond avoisinant les 30.000 passagers.

Par contre, les choses risquent de se gâter lors de la prochaine campagne, la fête du mouton étant prévue en plein mois d’août. «Nous prévoyons d’atteindre les 40.000 passagers par jour lors du dernier week-end d’août 2018», annonce Abkari avec près d’un millier de véhicules à la clé. Un défi qui pourra être dépassé si la capacité des bateaux augmente.

Plusieurs navires sont annoncés dont un de la nouvelle compagnie DWLM et un autre bateau de la compagnie Intershipping. Leur entrée en service permettra d’augmenter la capacité et de permettre une opération transit sans blocage. L’autre fait marquant de l’édition 2017 reste la communication. Les autorités concernées ont mis en place un peu partout des tableaux d’affichage électroniques, comme dans les aéroports et les gares, pour annoncer les heures de départ des bateaux, actualisées tout au long de la journée.

S’ils n’y ont pas accès, les passagers peuvent aussi recevoir des SMS afin d’être informés des heures exactes de départ de leurs bateaux. Last but not least, les autorités ont également installé une radio dédiée émettant des programmes et des flashs d’information toutes les heures (cf. encadré).

La communication s’effectue également de manière transversale avec les partenaires, surtout le port d’Algésiras avec lequel TangerMed partage les lignes maritimes les plus fréquentées. Un contact permanent est entretenu avec les autorités de ce port en plus d’une réunion trimestrielle de coordination. La collaboration est telle que le port espagnol partage les flux de ses caméras de surveillance avec le port marocain pour mieux prévoir les flux et pics afin de s’y préparer à l’avance.

Une radio pour faciliter les démarches

Une première au Maroc et en Méditerranée, Radio Tanger-Med, constitue un outil important de communication avec les Marocains du monde. Le projet a été lancé par l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA). Il a pour objectif de présenter aux passagers des informations pratiques afin de les accompagner durant leur passage par l’enceinte du port et à les informer sur les services administratifs et douaniers, ainsi que sur la météo. Outre des émissions de loisirs et de musique, la station qui émet sur la fréquence 100 MHz sur la bande FM et sur Internet, présente également des entretiens en direct avec des membres de la communauté marocaine établie à l’étranger et des responsables du port Tanger-Med dans le but de faire entendre la voix des Marocains du monde et suivre de près leurs préoccupations.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc