×
Trou noir
Trou noir Par Mohamed Ali Mrabi
Le 01/03/2024

Pour les partis politiques, «le compte n’est pas bon»! Contrairement aux slogans sur la moralisation et la préservation des deniers publics, brandis lors des... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Sahara marocain : Le Maroc se félicite de l'adoption par le Conseil de Sécurité de l’ONU de la résolution 2703

Par L'Economiste| Le 31/10/2023 - 09:22 | Partager
Sahara marocain : Le Maroc se félicite de l

Le Royaume du Maroc se félicite de l’adoption, lundi, par le Conseil de Sécurité de l’ONU de la résolution 2703 relative à la question du Sahara marocain, qui intervient dans "un contexte marqué par la poursuite de la dynamique positive que connaît le dossier, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste", indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

La résolution 2703 renouvelle le mandat de la MINURSO pour une année, jusqu’à fin octobre 2024.

Dans un communiqué, le ministère souligne que le soutien international grandissant de près d’une centaine de pays à l’Initiative Marocaine d’Autonomie, l’ouverture à Laâyoune et à Dakhla de plus d’une trentaine de Consulats Généraux, la non-reconnaissance de plus de 84% des Etats membres de l’ONU de l’entité fantoche, ainsi que l’essor économique et social de la région dans le cadre du Nouveau Modèle de Développement pour les Provinces du Sud confortent, en effet, l’approche préconisée par le Royaume dans le traitement de cette question.

C’est dans ce contexte que le Conseil de Sécurité, à travers la résolution d’aujourd’hui, conforte sa démarche au sujet de la question du Sahara marocain, aussi bien au niveau de l’identification des parties, la consécration du cadre du processus, que de la confirmation de sa finalité, affirme la même source.

De même, affirme le ministère, la nouvelle résolution consacre les tables rondes comme seul cadre du processus politique, avec notamment la participation de l’Algérie, partie prenante directement interpellée.

Enfin, le Conseil de Sécurité a confirmé que la solution politique définitive ne peut être qu’une "solution politique réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis", précise la même source, relevant que ces paramètres sont de nouveau couplés à l’appui du Conseil de Sécurité à l’Initiative Marocaine d’Autonomie, qualifiée de "sérieuse et crédible".