×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Un Samusocial à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:2355 Le 06/09/2006 | Partager

    . Il a été inauguré, hier, par SM le Roi. Sa réalisation a nécessité près de 6 millions de DHCasablanca dispose, depuis hier mardi, d’un Samusocial. Il a été inauguré par SM le Roi Mohammed VI qui a remis à cette occasion au centre deux unités médicales mobiles. Sa réalisation a nécessité une enveloppe budgétaire de l’ordre de 5,870 millions de DH dont 1,220 million de DH pour l’équipement, 2 millions de DH pour le fonctionnement et 2,650 millions pour l’investissement. L’édification de ce centre s’inscrit dans le cadre de la philosophie de la prise en charge sociale des personnes en situation de rue et spécifiquement les handicapés, les enfants et les petites filles, les femmes et les personnes âgées. Il a été réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et constitue, selon les observateurs, un modèle unique en son genre reposant sur les principes de la mobilité, de la proximité, de la polyvalence, du professionnalisme et de la permanence (jour et nuit). La Mobilité permet d’aller vers les personnes, la proximité permet d’être sur les lieux, auprès des personnes qui en ont besoin parmi les populations ciblées. La polyvalence et le professionnalisme permettent, quant à eux, efficacité et rapidité des secours. Enfin, la permanence permet une action continue, nuit et jour. Cette réalisation a, d’ailleurs, pour mission d’aller à la rencontre des populations ciblées qui sont en détresse. Elle doit leur apporter une aide d’urgence sociale puisqu’elles ne sont plus à même d’appeler les secours, qu’ils soient sociaux, médicaux, psychiatriques ou psychologiques.Le Samusocial de Casablanca dispense les soins médicaux primaires, oriente vers les structures sanitaires appropriées pour les pathologies nécessitant des soins, un suivi médical ou une hospitalisation. Il mène également des actions de prévention des risques sanitaires et épidémiologiques, ainsi que des actions de prévention de risques sociaux ou psychologiques (violence, suradaptation paradoxale au milieu et à la situation de rue, exclusion et marginalisation, trafics, exploitations).Ce centre est encadré par une équipe médicale constituée d’un médecin ou une infirmière de coordination, un psychologue, un assistant social et un travailleur social auxquels s’ajoutent quatre équipes mobiles d’aide composées de quatre chauffeurs, quatre éducateurs et quatre infirmiers. Samusocial Casablanca se veut une réponse concertée à la problématique de la prise en charge sociale des personnes en situation de rue (femmes, enfants, personnes handicapées, personnes âgées) dans la ville de Casablanca.Composé d’équipes de professionnels (médecins, infirmiers, assistantes sociales, psychologues,éducateurs), le Samusocial Casablanca va à la rencontre de la population cible là ou elle se trouve (territoires de vie) grâce à des Equipes Mobiles d’Aide (EMA) qui sillonnent nuit et jour la ville pour repérer les lieux de vie et/ou de regroupement des personnes en situation de rue. Celles-ci établissent les contacts, diagnostiquent les besoins, proposent une aide médicale, sociale et psychosociale et orientent et/ou accompagnent ces personnes.


    Réhabilitation et intégration

    La population cible, recueillie par les EMA lors de leurs tournées de jour et de nuit, peut, si elle le désire, être accueillie, en phase de post-urgence, pour une durée ne dépassant pas trois jours au Centre d’Hébergement d’Urgence avec Soins Infirmiers et Suivi Psychosocial (CHUSIP) du Samusocial Casablanca aux fins d’être mise hors de danger. Lors de cette période, le personnel du CHUSIP répond alors aux besoins exprimés par cette population, l’accompagne dans les réhabilitations souhaitées et l’oriente vers les structures compétentes.Commence ensuite la phase de réintégration de cette population cible dans leur famille ou dans le milieu social. Pour cette phase essentielle, le Samusocial Casablanca s’appuie sur un large réseau institutionnel (Services de santé, Unités de Protection de l’Enfance) et associatif composé de seize associations professionnelles couvrant la région du Grand Casablanca, qui prendra le relais de la réhabilitation afin d’offrir à la population cible une panoplie de services diversifiés et spécifiques. J.E. HERRADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc