×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Trophées Tadamoun avant la Semaine de solidarité

    Par L'Economiste | Edition N°:620 Le 20/10/1999 | Partager

    · 18.000 personnes sont attendues au Palais Omnisports de Bercy à Paris
    · Les dons collectés serviront à appuyer les actions de la Croix Rouge française en direction des immigrés


    C'est la mobilisation autour de la pauvreté. Avant la Semaine de Solidarité prévue pour début novembre, M. Khalid El Quandili organise l'opération Trophées Tadamoun 99 au Palais de Bercy à Paris le 24 octobre. "Tadamoun 99 est une façon de communiquer autour de la Semaine de lutte contre la pauvreté", a indiqué l'ancien champion du monde de kick-boxing au cours d'une conférence de presse donnée au siège de l'Association Bouregreg à Salé.
    L'opération, qui est placée sous le Haut Patronage de SM le Roi et du Président français Jacques Chirac, consiste à remettre dix trophées à des associations très actives dans le domaine. Quatre marocaines sont consacrées: L'Heure Joyeuse, Bayti, Bouregreg et l'Amesip. Celles-ci ne recevront pas de chèque, mais seront récompensées par le montage d'une opération de sponsoring pour chacune d'entre elles. Cette façon de mettre sous les projecteurs les travailleurs dans l'ombre traduit la volonté de M. El Quandili de donner une place à la communauté marocaine établie à l'étranger. En France, il y a officiellement 850.000 Marocains.
    La solidarité rime avec fête. M. El Quandili veut joindre l'utile à l'agréable en donnant place à des artistes marocains vivant en France et qui n'ont pas une filière de promotion semblable à celle de l'Algérie par exemple. Aux côtés du groupe Aflak et de Cheb Kader, les soeurs Nejma, deux sahraouies, donneront le la à Bouchenak. Le plateau sera renforcé par des chanteurs venus du Maroc tels Abdelhadi Belkhayat et Tagadda. Le coût de l'opération est estimé à 1,5 million de FF, pris en charge par le "Temps du Maroc" en France et la Banque Populaire, assure M. El Quandili. 18.000 personnes feront le déplacement à Bercy sur invitation. Pour les toucher, M. El Quandili a mis à contribution un réseau composé d'un millier d'associations. L'initiateur de cette opération est depuis longtemps très actif dans le milieu associatif oeuvrant pour l'intégration de jeunes issus de l'immigration.
    Une collecte de dons sera organisée par la Croix Rouge Française. Les sommes collectées serviront à appuyer ses actions en direction des immigrés et à soutenir celles de l'Observatoire National des Droits de l'Enfant au Maroc.
    La conception de la solidarité de M. El Quandili est très pointue: "Il s'agit de faire profiter les autres des ouvertures dont on dispose et ces autres vont faire de même. C'est une forme de solidarité".

    Mohamed CHAOUI


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc