×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme: «Le timing de la Vision 2020 est juste»
Entretien exclusif avec le SG de l’Organisation mondiale du tourisme

Par L'Economiste | Edition N°:3417 Le 03/12/2010 | Partager

. Un emploi sur 12 se crée dans le tourisme. 2 voyages sur 3 se font à travers le NetLe secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme a été incontestablement la personnalité de marque étrangère qui s’est fait le plus remarquer lors des Assises de Marrakech. Son intervention devant le Souverain a été marquée par une pertinence dans l’analyse, corroborée par des indicateurs précis et chiffrés de l’OMT. Taleb Rifai livre, en exclusivité à L’Economiste, la première analyse de la Vision 2020 et décrypte les principales orientations mondiales.- L’Economiste: Quelle est votre lecture de la Vision 2020?- Taleb Rifai: Je pense que cette vision est très réaliste, cohérente et flexible. Elle a tiré beaucoup d’enseignements de l’expérience de la Vision 2010 dans la mesure où la nouvelle stratégie part sur la base des réalisations des 10 dernières années. La nouveauté de la nouvelle vision réside dans la prise en compte des mutations mondiales et des fortes tendances du tourisme d’aujourd’hui. Mieux encore, la nouveauté réside dans les axes stratégiques, les orientations et le timing de cette vision audacieuse. En tant que secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, je suis très optimiste envers les nouvelles orientations de la destination Maroc. - Quels sont les atouts dont dispose le Maroc pour réussir cette nouvelle stratégie?- Comme je l’ai dit devant le Souverain, la principale caractéristique de la stratégie réside dans la volonté politique pour réussir le décollage et les objectifs de développement touristique. Aujourd’hui, toutes les destinations mondiales prétendent avoir les meilleures plages, le patrimoine historique le plus riche, le soleil, la chaleur de l’accueil et l’hospitalité des peuples…Presque tout le monde développe ce type d’argumentaire. Mais le fait de voir tout un gouvernement avec 12 ministres, piloté par le Premier ministre devant la plus haute autorité du pays, le Souverain, tous mobilisés pour soutenir le secteur du tourisme… C’est du jamais vu dans aucun pays au monde! Et c’est là où réside le principal atout de cette vision. Cette conviction et cette mobilisation, au plus haut niveau du pays, autour du tourisme l’érigent en secteur stratégique. Or, dans le contexte mondial actuel, la plupart des dirigeants et décideurs ne sont pas encore sensibles à cette dimension stratégique du secteur dans le développement socioéconomique. Dans les Assises du tourisme de Marrakech, j’ai rencontré plusieurs ministres et décideurs étrangers qui ont émis le souhait d’avoir le même appui au tourisme dans leurs pays respectifs. Et c’est là où réside la principale garantie de succès de la nouvelle stratégie du Maroc. - Mais la destination Maroc est confrontée à une rude concurrence dans la zone méditerranéenne (Egypte, Tunisie, Turquie…). Comment développer une offre plus compétitive?- Justement, la réponse réside dans les orientations de la Vision 2020. Selon des analyses récentes que nous avons effectuées à l’Organisation mondiale du tourisme, 6 principaux éléments permettront à la destination Maroc de se distinguer. D’abord, il faut insister sur la qualité des prestations. Car aujourd’hui, toutes les destinations concurrentes présentent des offres similaires. Mais c’est la qualité qui fera la différence. Ce sera même l’intitulé de la concurrence des années à venir. Ensuite, le degré d’implication dans le respect de l’environnement et le développement durable. Désormais, les destinations seront jugées sur le souci écologique. Des touristes vont boycotter les destinations qui ne respectent pas la nature. Mais si le Maroc s’engage sur l’amélioration de la qualité et le respect de l’écologie ainsi que la diversification des produits avec une mise en valeur du culturel au même titre que l’industrie balnéaire/soleil… ces éléments devront impérativement garantir une plus forte compétitivité de l’offre Maroc. - Mais il y a aussi le rôle des nouveaux médias (Internet, chaînes satellitaires…) qui est déterminant dans la politique de promotion et l’attractivité d’un pays…- Un à deux touristes au monde sur trois voyagent à travers le Net. Très prochainement, la tendance fera que les deux tiers des touristes à l’échelle mondiale (2 sur 3) auront recours à des outils directs entre le voyageur et le prestataire final. Ce qui donne des indicateurs forts sur le rôle important que devront jouer les médias électroniques. Autrement dit, la promotion à travers le Net est désormais la priorité des priorités. Les supports classiques de promotion ne seront plus efficients dans la prochaine étape. Mieux encore, ce sont l’innovation et la conception des messages et des supports qui feront désormais la différence dans les politiques de promotion. La simplicité d’accès des nouveaux médias, leur degré de réactivité et de vulgarisation participent au changement de la cartographie du tourisme mondial. Ainsi, la présence en permanence sur le Net et le référencement dans des plateformes et moteurs de recherche deviennent impératifs. - Comment le tourisme peut booster le niveau de développement dans un pays comme le Maroc?- Les chiffres et les résultats sont révélateurs. Un emploi sur 12 dans le monde se crée dans le tourisme. Ce sont là des statistiques récentes du Bureau international du travail (BIT) et des Nations unies. C’est dire que l’industrie du tourisme contribue aujourd’hui fortement à relever le plus grand défi mondial, à savoir la lutte contre le chômage et la création d’emplois. Autre constat: le tourisme représente actuellement la plus forte option de transfert de richesses. Cette option de transfert et de répartition de richesses représente un enjeu majeur dans la durabilité d’un niveau de vie décent de centaines de milliers de personnes dans le monde, notamment dans les îles et les pays qui n’ont pas de ressources énergétiques, de mines ou encore les pays qui n’ont pas d’alternatives dans les hydrocarbures… Le tourisme contribue également à l’équilibre de la balance commerciale de nombreux pays. Le secteur touristique représente près de 36% de l’ensemble du commerce dans les services au monde. Dans les pays en développement, le tourisme pèse pour plus de 50% dans le commerce et services (artisanat, PME…). Les infrastructures de base liées au tourisme contribuent fortement à l’amélioration des conditions de vie des populations. D’ailleurs, le lien entre le tourisme et le développement socioéconomique est l’axe majeur de l’OMT pour les 10 prochaines années.- En tant qu’ex-ministre du Tourisme, comment concilier entre les tendances mondiales et l’authenticité d’une destination?- La préservation de l’identité et de l’authenticité de l’offre est la condition de base du développement touristique. L’héritage historique et le patrimoine sont le capital naturel du tourisme. Leur préservation garantit la continuité de l’offre de n’importe quelle destination. La continuité du tourisme garantit les ressources financières, lesquelles préservent le patrimoine. La relation entre le patrimoine, l’authenticité et le tourisme s’inscrit dans une logique d’interactivité. La bonne gouvernance de ces paramètres est le meilleur garant du succès de l’offre. Propos recueillis par Amin RBOUB & Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc