×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fès/Tourisme: Bonnes performances pour octobre

Par L'Economiste | Edition N°:3417 Le 03/12/2010 | Partager

. Les Américains en tête, suivis des Japonais et des Allemands. Les professionnels réclament plus de moyensLE tourisme culturel et la médina de Fès semblent charmer de plus en plus de touristes. C’est ce que révèlent, en effet, les derniers chiffres de l’Observatoire du tourisme. Chiffres qui font état d’une hausse considérable réalisée durant le mois d’octobre. Ainsi, ce sont quelque 97.427 nuitées qui ont été enregistrées dans les établissements d’hébergement touristique classés de la ville, soit une hausse de 9% par rapport au même mois de l’année précédente. En termes d’arrivées, ce sont quelque 45.540 personnes qui ont rempli les fiches de police au niveau des hôtels, soit une variation positive de l’ordre de 9% par rapport à 2009. Cette performance est à mettre à l’actif de la clientèle étrangère (+15%). Ces clients viennent des principaux marchés européens émetteurs de touristes notamment les marchés français, espagnol, italien et allemand. Les Américains, les Anglais et les Hollandais séjournent à Fès assez fréquemment et pendant au moins deux nuits par touriste. C’est ce que confirme le ministère de tutelle. Selon ce dernier, depuis le début de l’année, les nuitées estimées dans les établissements d’hébergement touristique classés à Fès ont affiché une légère hausse de +2% comparativement avec la même période de 2009. Ainsi, les catégories d’hôtels classés 3, 4 et 5 étoiles ont cumulé presque 82% des nuitées totales enregistrées dans la ville au cours du mois d’octobre. Ces catégories d’hôtels ont affiché des résultats contrastés en termes de nuitées, en comparaison avec 2009 (+4% pour les 3 étoiles, +42% pour les 4 étoiles et -12% pour les 5 étoiles). Quant au taux d’occupation, il s’est accru de +2 points pour atteindre 52%. Au cours des dix premiers mois de 2010, le taux d’occupation a connu une baisse de -2 points par rapport à la même période de l’année précédente pour se situer à 39%. Par ailleurs, la croissance des nuitées constatée en octobre 2010 (+9%) s’explique par la bonne performance réalisée par les touristes non-résidents (+15%). Quant aux nuitées des touristes résidents, elles ont baissé de -12%. Depuis janvier, les nuitées des non résidents ont connu en fait une augmentation importante de +12%. C’est le marché américain qui a réalisé la plus grande hausse (+89%). Les nuitées des touristes par nationalité affichent des hausses à deux chiffres: Japonais (+56%), Allemands (+55%), Hollandais (+46%), Britanniques (+26%) et Italiens (+18%).Pour les professionnels de la ville, la situation de Fès est bien particulière: «quand toutes les villes ont souffert à cause de la crise en 2009, la capitale spirituelle a terminé l’année en beauté avec des arrivées qui ont crû de 15% ». Durant les premiers mois de 2010, la destination a certes souffert, mais septembre et octobre ont été exceptionnels et ont permis de combler le retard. Les arrivées durant les dix premiers mois de l’année en cours ont progressé de 10% avec une durée de séjour qui a été de 2,2 jours. La raison découle de l’intensification des rotations aériennes (138 hebdomadaires). Lesquelles ont permis aux 332.450 touristes d’atterrir à l’aéroport Fès-Saïss et de réaliser quelque 703.381 nuitées dans les hôtels de Fès. La destination profite aussi des événements culturels qu’elle organise, soit 12 événements chaque année. Pour 2011, une nouvelle campagne de promotion sera lancée par le Conseil régional du tourisme (CRT). L’objectif est de consolider les acquis et promouvoir la destination dans les principaux marchés émetteurs. «La promotion du tourisme doit se faire en continu. La publicité institutionnelle, initiée par l’ONMT, doit être renforcée sur les principaux marchés émetteurs de touristes de notre pays», déclare Driss Faceh, président du CRT. Pour lui, la ville de Fès a une notoriété internationale, mais les résultats enregistrés actuellement ne reflètent pas cette notoriété. Aujourd’hui, l’objectif poursuivi par le CRT et l’ONMT est d’installer dans la durée cette destination en tant que «city break». Seul bémol, le CRT n’a pas les moyens pour promouvoir sa destination. La vision 2020 a prévu des financements dont les opérateurs locaux espèrent bénéficier eux aussi pour mieux vendre cette destination.


Tourisme religieux

Fès veut tirer son épingle du jeu grâce aussi au tourisme religieux. Chaque année, plusieurs centaines de visiteurs viennent accomplir leur pèlerinage au sanctuaire du maître de la Tariqua Tijania qui rassemble près de 300 millions de musulmans rien qu’en Afrique. Bénéficiant d’un voyage à coût préférentiel, plus de 1.400 tijanes étaient en conclave à Fès en juin dernier. Ils sont ministres, hommes d’affaires et hauts responsables de villes africaines. Ils accomplissent leurs prières, habitent en médina et dépensent énormément d’argent. Au grand bonheur des hôteliers, la Ziyara Tijania fait grimper les chiffres d’affaires durant la période de basse saison. Pour Faceh, le tourisme religieux commence enfin à porter ses fruits après un travail de longue haleine et un partenariat efficace entre le CRT de Fès et Royal Air Maroc Pôle Afrique et longs courriers. Rappelons à juste titre que des packages sont proposés à des prix très attractifs (5.000 DH) à partir des villes africaines. Ils comprennent le logement pendant 4 nuits et le transport aérien. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc