×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Affaires

    Tanger: Le président du Barça accueilli en star

    Par L'Economiste | Edition N°:1987 Le 28/03/2005 | Partager

    . Inauguration de deux clubs de supporters à Chaouen et Tanger. Convention entre les mairies de Tanger et de BarceloneS’il restait un doute de l’ancrage du foot espagnol au Nord, la visite de Joan Laporta aux villes de Chaouen et Tanger l’a effacé. A Chaouen, où il était arrivé mardi pour lancer un club de supporters, il a été reçu par au moins 4.000 personnes, venues de la région, mais aussi de Tanger et même de Tétouan. Après avoir visité la ville, Laporta, a déjeuné dans l’auberge Dardara qui était assiégée par les fans du club à la recherche d’un autographe ou d’une photo souvenir. Le “Presi”, comme l’appellent les fans du Barça, n’a pas manqué de prendre un majestueux bain de foule.Malgré un contrôle policier très serré, les fans du Barça ont sauté toutes les barrières les séparant de Laporta. Les mêmes scènes se sont répétées à Tanger. Dans le hall de l’hôtel Mövenpick où il était attendu, Laporta a été littéralement emportée par la foule venue nombreuse l’accueillir. Les services de sécurité étaient débordés et le garde-corps espagnol de Laporta a eu quelques frayeurs avant de pouvoir faire traverser au président tout ce monde. Ce dernier, étonné mais jamais surpris, n’a pas manqué de répondre aux saluts de tous ne refusant jamais une photo souvenir, ni un autographe.A Tanger, Laporta a inauguré une troisième “Peña”, ou club de supporters sous les applaudissements et les cris de “Bisca El Barça” et “Bisca Catalunya” (vive le Barça et vive la Catalogne). Les fans locaux n’ont pas manqué de huer fortement certains hommes politiques locaux connus pour leur engouement pour le Madrid, l’éternel rival de l’équipe catalane. C’est que, comme en Espagne, les aficionados de la Liga sont partagés entre ces deux équipes-phares. A Tanger comme à Tétouan, certains cafés sont strictement de ce club ou de l’autre et les histoires de clients sortis par les fenêtres car applaudissant le but parfait de l’adversaire ne manquent pas. A noter parmi les supporters une forte proportion de femmes dont certaines vêtues des couleurs bleu et grenat de l’équipe.En marge de la visite, une convention de partenariat entre les mairies de Tanger et Barcelone a été signée. Elle s’inscrit dans le cadre du partage d’expériences en matière de formation et de gestion du football. De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc