×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    SEHM: De l'élégance classique à la mode de la rue

    Par L'Economiste | Edition N°:154 Le 17/11/1994 | Partager

    Pendant quatre jours, du 28 au 31 janvier, le SEHM accueillera à Paris, sur 60.000 m2 d'exposition divisés en quatre secteurs nettement identifiés, les collections Automne-Hiver 1995-1996 de près de 1.700 griffes et marques internationales.

    Le SEHM, Salon de la mode masculine, veut proposer une vision immédiate et exhaustive de la création internationale, tous types de produits et d'inspirations confondus. L'unité de lieu est un argument pour les quelque 52.000 visiteurs professionnels attendus des cinq continents.

    Pour satisfaire la lisibilité de l'offre, le SEHM a décidé d'aménager "quatre Salons dans le Salon" et de différencier ces quatre secteurs par la décoration, l'animation et la signalétique.

    Les interventions s'attacheront à respecter et mettre en valeur la personnalité de chacun de ces secteurs. "Ville/Couture" est l'espace d'une mode traditionnelle et élégante où les griffes des couturiers côtoient des marques de grande diffusion pour composer la garde-robes du citadin averti. "Univers Jeans" est réservé aux grands jeaners internationaux pour qui authenticité et invention déterminent les caractéristiques d'un produit de base, centenaire, mais en perpétuelle mutation. "Nouvel Espace" est conçu comme le rendez-vous des styles d'avant-garde audacieux et raffinés jusque dans les moindres détails. "Street Waves", la scène d'un courant récent pour la jeune génération: il ne répond qu'à une seule règle, la liberté dans les associations de vêtements.

    Le SEHM a-t-il étendu son offre à un marché récent: celui du streetwear. Un phénomène de mode qui s'adresse à une population jeune pour qui la rue est source d'inspiration, des familles de consommateurs qui adoptent un "look" inspiré par les courants musicaux, les sports de glisse (surf, snowboard...) et les sports de macadam (skate, rollerblade).

    Afin de recréer l'atmosphère de cette nouvelle culture, "Street Waves" ne sera pas seulement un regroupement d'exposants, mais bien un univers à part entière.

    Le SEHM a demandé à Promostyl, bureau de style connu, de concevoir en coopération avec l'agence britannique Corsie Prax, un décor d'ensemble, une architecture de stands, un design et une animation propres à cet univers. Pour cette première édition, Street Waves occupera un espace de 2.000 m2, dans la partie droite du Hall 1, juste avant le Salon "Univers Jeans". Un emplacement qui lui permet de bénéficier d'une entrée supplémentaire du SEHM, ouverte à cette occasion.

    Symbole de ces évolutions, le nouveau visuel de la campagne de communication du SEHM témoigne de la volonté du Salon de clarifier son offre. Dans ce visuel, chacun des quatre secteurs - dont le nom est systématiquement associé au label SEHM - est distingué par une couleur et identifié par une silhouette spécifique. Ainsi réparties, ce sont toutes les tendances de la mode masculine qui ont droit de cité, mais dans un cadre unique.

    Source: SEHM

    Rewriting L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc