×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Pêche: Les professionnels impliqués dans la réforme

Par L'Economiste | Edition N°:1776 Le 26/05/2004 | Partager

. Création prochaine de comités consultatifs  L’Union européenne va associer les professionnels de la pêche à la gestion de la ressource halieutique, en créant progressivement à partir de cette année des “comités consultatifs régionaux” (CCR) chargés de rendre des avis préalablement à toute nouvelle réglementation du secteur. Un accord politique en ce sens a été trouvé lundi dernier à Bruxelles à l’issue d’un débat public entre les ministres européens de l’Agriculture. La création de tels comités était prévue dans le cadre de la réforme de la politique communautaire de pêche (PCP) adoptée à l’issue de difficiles négociations fin décembre 2002. “Ces comités permettront une meilleure implication des professionnels dans le processus d’élaboration des règles de gestion de la ressource”, s’est félicité le ministre français Hervé Gaymard. “Nous savons tous combien il est important d’associer dès le départ la profession à la conception de toute mesure réglementaire”, a-t-il souligné. D’un point de vue pratique, sept comités régionaux sont appelés à voir le jour dans les mois à venir. Une fois en place, les CCR pourront transmettre leur avis à la Commission européenne et aux Etats membres de l’UE sur toute mesure réglementaire touchant la pêche de leurs régions respectives, y compris les plans de reconstitution des stocks menacés d’effondrement. Mais la voix de ces comités restera limitée puisqu’elle n’est que consultative, et de ce fait non contraignante. Le feu vert à la mise sur pied des CCR a été acquis sans difficulté majeure. Seules deux pierres d’achoppement mineures subsistaient: la transparence des réunions des comités, mais qui restera la règle “sauf cas exceptionnel”, et le financement des nouvelles instances.-Hervé Gaymard, ministre français de l’Agriculture, satisfait du lancement des comités consultatifs de pêche. Mais leur voix sera uniquement consultative-Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc