×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La pauvreté mondiale a diminué de moitié

Par L'Economiste | Edition N°:1776 Le 26/05/2004 | Partager

. Le plus grand progrès a été enregistré en Chine. En Afrique du Nord, la pauvreté absolue est passée de 5 à 2% Réunis sous l’égide de la Banque mondiale, plusieurs chefs d’Etat de pays en développement et des centaines d’experts échangeront aujourd’hui et demain, 26 et 27 mai à Shanghaï, leurs expériences en matière de lutte contre la pauvreté.Selon le rapport statistique annuel de la Banque mondiale (Indicateurs du développement dans le monde 2004), la proportion de la population vivant dans la pauvreté absolue (avec moins de 1 dollar par jour) dans les pays en développement a été réduite pratiquement de moitié entre 1981 et 2001, passant de 40 à 21% de la population mondiale. Toutefois, si la rapidité de la croissance économique en Asie du Sud et de l’Est a permis de tirer de la pauvreté plus de 500 millions de personnes dans ces deux régions, la proportion des pauvres a augmenté, ou du moins n’a décliné que légèrement, dans de nombreux pays d’Afrique, d’Amérique latine, d’Europe orientale et d’Asie centrale. En Asie de l’Est, où le PIB par habitant a triplé, la proportion de la population vivant dans la pauvreté absolue est tombée de 58 à 16%, plus de 400 millions de personnes ayant été tirées de la pauvreté absolue depuis 1981. Des progrès spectaculaires dans la lutte contre la pauvreté absolue ont été enregistrés en Chine où le PIB par habitant a été multiplié par cinq depuis 1981, le nombre de personnes vivant dans un état de pauvreté absolue passant de 600 à un peu plus de 200 millions de personnes.En Asie du Sud, un taux de croissance annuel moyen du PIB de 5,5% au cours de la décennie 1990 a contribué à réduire la proportion des personnes vivant dans une pauvreté absolue de 41% en 1990 à 31% en 2001. A l’inverse des résultats obtenus en Asie de l’Est et du Sud, la pauvreté a augmenté en Afrique subsaharienne. Depuis 1981, le nombre des personnes vivant avec moins de 1 dollar par jour a pratiquement doublé, passant de 164 à 314 millions, soit une augmentation de 42 à 47% de la population de cette région.De même, en Europe orientale et en Asie centrale, l’importance du chômage et la baisse de la production ont fait passer les taux de pauvreté absolue, pratiquement nuls en1981 à 6% en 1999. En Amérique latine et dans les Caraïbes, la croissance économique n’a augmenté que lentement pendant la décennie 1990, et la pauvreté n’a été réduite que de façon marginale. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la pauvreté absolue a été réduite environ de moitié depuis 1981, passant de 5 à 2% en 2001, tandis que la proportion de la population vivant avec moins de 2 dollars par jour est passée de 29% en 1981 à 23% en 2001.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc