×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Paulson hésite à demander plus pour son plan

Par L'Economiste | Edition N°:2915 Le 04/12/2008 | Partager

. Il craint une réaction hostile des parlementaires Le secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson, hésite à demander au Congrès la possibilité d’utiliser davantage de l’enveloppe de 700 milliards de dollars mise à sa disposition pour sauver les banques, affirme mercredi 3 décembre le Wall Street Journal (WSJ). «Henry Paulson discute de savoir s’il demande ou pas au Congrès un second versement de l’enveloppe de 700 milliards de dollars du plan de sauvetage, alors qu’il est inquiet de demandes concurrentes pour ces fonds et d’une éventuelle réaction hostile des parlementaires» américains, explique le WSJ. Sur les 700 milliards débloqués début octobre, Paulson a reçu l’autorisation de dépenser 350 milliards. Pour obtenir le déblocage de la seconde moitié, il doit revenir devant le Congrès. «Si Paulson décide de demander les autres 350 milliards, il devrait le faire la semaine prochaine et sa décision pourrait être finalement forcée par la poursuite de la détérioration des marchés», indique le WSJ. Les doutes du secrétaire américain ont été renforcés par un rapport de la Cour des comptes américaine (GAO), publié lundi dernier et relevant des lacunes dans l’évaluation et le contrôle des établissements renfloués dans le cadre de la mise en oeuvre du plan Paulson. En effet, «le Trésor doit encore s’attaquer à un certain nombre de questions cruciales, dont celle de déterminer comment il va s’assurer que le plan de recapitalisation atteint les buts recherchés et comment il surveille l’application des limitations à la rémunération des dirigeants et au paiement de dividendes», a résumé le GAO, un organisme parlementaire. La Cour des comptes a émis neuf recommandations au Trésor. Elle préconise notamment de «travailler avec les régulateurs bancaires pour établir un mécanisme permettant de déterminer si les activités des institutions financières sont en accord avec les buts du plan de recapitalisation».J. K.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc