×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Livres : Perles : Des colliers d'anecdotes africaines

    Par L'Economiste | Edition N°:164 Le 26/01/1995 | Partager

    Perles d'Afrique, de Marie-Françoise Delarozière (Edisud), 1994

    Les perles sont des ornements, mais aussi une monnaie d'échange en Afrique. Elles ont un pouvoir magique. Elles peuvent constituer une passion de collectionneur, mais également un document d'histoire ou d'anthropologie, voire un itinéraire de voyages. Aussi, après avoir publié "Perles de Mauritanie" chez Edisud en 1987, Marie-Françoise Delarozière poursuit cette célébration avec "Perles d'Afrique" (Edisud, 1994). Perles dont on rêve, qu'on échange, qu'on caresse, qu'on enfile, qu'on offre en gage d'amitié... Puis "réaliser enfin que les mêmes perles ont fait les mêmes voyages, que certaines d'entre elles ont des valeurs folles... qu'elles ornent des colliers aux quatre coins du monde... réaliser que les perles racontent à leur manière d'histoire des Hommes, il n'est rien de plus fascinant", écrit l'auteur.

    "Parures, monnaies, talismans et objets de sorcellerie, dons votifs, dots et trésors, armures...". C'est ce "monde inépuisable" que propose le beau livre "perles d'Afrique" où Marie-Françoise Delarozière, avec tendresse, évoque l'histoire des perles, depuis les perles de coquille d'oeuf d'autruche trouvées au Maghreb, en Egypte, au Niger,..., les "cailloux" taillés et polis, les coquillages, les parures d'os et de vertèbres de poissons, perles de terre séchée ou cuite, jusqu'aux parures contemporaines. Elle accorde attention autant aux perles de végétaux, clous de girofle (Tunisie, Mauritanie), santal ou eucalyptus (Maroc), aux perles de verre, qu'aux perles fines des parures de mariées -à Fès en particulier- à l'or "porteur de vie divine et d'éternité", ou au travail de l'ébène et de l'argent mauritanien.

    Le bleu, couleur reine

    nous apprenons, au hasard des pages, que "dans le domaine des perles, le bleu est probablement, depuis le lapis-lazuli, la couleur-reine", symbole du lien entre la Terre et le Ciel, entre peut-être également les morts et les vivants. Les peuples du Kenya assemblent les perles en armures, corsages. D'autres en décorent ou brodent des poupées, des masques, des animaux fétiches tel le crocodile bleu présenté dans l'ouvrage. L'ambre recèle toujours son mystère: venu de la nuit des temps, l'ambre véritable est vraisemblablement une résine fossile d'un pin d'Europe nord-orientale, datant de quarante millions d'années environ.

    Le copal des pays tropicaux en serait un substitut courant. Pour le reconnaître, on dit que l'ambre ne brûle pas, ou flotte sur l'eau, ou qu'il dégage un parfum à la chaleur, ou qu'il recèle une électricité statique -à laquelle il aurait donné son nom, dans la langue grecque. Gris sur les bords de la Baltique, il prend des tons chauds et dorés en Afrique. "Il a suivi les routes de l'Atlantique et celles de l'Europe Centrale, depuis 7 à 8.000 ans". Classé parmi les gemmes, comme le corail très présent dans les bijoux africains, et bien qu'il ne soit pas non plus un minéral, il posséderait des vertus prophylactiques et surnaturelles.

    Le livre de Marie-Françoise Delarozière est tissé de détails piquants, d'explications techniques, d'émotion, de rêveries, d'anecdotes, comme celle de cette perle ronde appelée Millefiori de Venise trouvée à Tours en France, dont la propriétaire découvre la soeur jumelle vingt ans plus tard en Côte-d'Ivoire... ou bien celle de la perle cassée achetée au Nigeria en 1977, se complétant par hasard de son autre moitié en 1984 sur un marché de Côte-d'Ivoire... Il peut captiver le lecteur, par les photographies et dessins de perles et de parures qui accompagnent le texte et accordent autant de splendeur au plus simple travail de verre de bouteille qu'aux pierres réputées précieuses.

    Thérèse BENJELLOUN

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc