×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Fondation "Ensemble le Maroc" : A la recherche des compétences expatriées

    Par L'Economiste | Edition N°:164 Le 26/01/1995 | Partager

    Sous le thème "Le Maroc de l'an 2000 à la rencontre de ses enfants prodiges", la Fondation "Ensemble le Maroc" organise ses premières assises du 16 au 19 mars prochain à Marrakech. Un millier de Marocains d'ici et d'ailleurs sont attendus.

    La Fondation "Ensemble le Maroc" est une initiative totalement privée. Créée le 20 septembre 1993, elle s'est bâtie, selon Mohammed Sebti, initiateur du projet, autour de trois constats :

    - Il existe une identité marocaine quasi-viscérale, profondément ancrée chez le Marocain, qu'il réside au Maroc ou ailleurs.

    - L contact des ressortissants marocains à l'étranger avec l'administration locale n'est pas encore tout à fait banalisé. Malgré les efforts faits dans ce domaine, les structures d'acueil n'en restent pas moins peu opérationnelles et peu transparentes.

    - Le Maroc ne profite ni de la technicité ni de l'expérience acquises par ses ressortissants qui ont réussi à l'étranger.

    Dès lors, la Fondation se définit comme "une passerelle, une possibilité de mise en contact entre les Marocains d'ailleurs et leur pays d'origine".

    Elle est composée d'un Comité Exécutif de sept membres dont le président est M. Mohamed Sebti (ancien diplomate et administrateur de Clément Voyages (*)). Ce comité a constitué un montant de 300.000 DH qui servira de fonds de roulement.

    La Fondation emploie une quinzaine de personnes à mi-temps, universitaires pour la plupart. "Ensemble le Maroc" se propose donc de fédérer toutes les potentialités marocaines à l'étranger afin de faire bénéficier la mère partie de leur expertise et d'initier des projets concrets avec le Maroc.

    "Les Marocains qui ont réussi à l'étranger, explique M. Sebti, éprouvent un sentiment de frustration, parce qu'ils peuvent faire énormément de choses pour le Maroc, ils le sentent et le disent. Leur "marocanité" est très forte. Mais il n'ont pas l'occasion de l'exprimer, de réaliser ce qu'ils peuvent faire. C'est à travers cette idée-là qu'est né le projet de la Fondation".

    La fondation se fixe six objectifs majeurs :

    - La création d'un club qui permettrait aux concernés de se connaître et de se réunir. Celui-ci leur proposera des facilités et de nombreux avantages (réductions tarifaires sur billets d'avion, d'hôtels et prestations diverses) ainsi que tout type d'action fédératrice.

    - La conception d'un annuaire des compétences marocaines à l'étranger.

    - La mise en relation et partenariat, notamment à travers l'organisation de missions et d'interventions ponctuelles au Maroc de spécialistes membres de la fondation.

    - Le développement de médias ciblés et d'espaces culturels dans les pays d'accueil où la communauté marocaine est fortement présente, à travers l'étude de faisabilité d'un projet de radio F.M. à Paris.

    - L'édition d'un bulletin trimestriel de liaison entre les membres de la fondation.

    - La création de bourses d'échange et d'une banque de projets.

    Pour étudier les meilleurs moyens de créer des synergies entre les savoir-faire des deux côtés de la Méditerranée, la Fondation organise à Marrakech son premier congrès international, "ce seront les premières assises mondiales des compétences marocaines à l'étranger, confie M. Sebti. Tous les participants représenteront un plateau de ressources du côté marocain comme de l'autre et nous allons essayer d'initier des projets concrets à partir de là".

    En vue de présenter les objectifs de la Fondation et notamment le congrès de Marrakech, trois dîners promotionnels ont été organisés à l'initiative des comités de la Fondation sur place. L'un a été offert à Jérusalem le 14 janvier, l'autre à Paris le 9 janvier et le troisième à Montréal le 24 du même mois en présence de nombreuses personnalités politiques. Trois autres sont prévus prochainement à Strasbourg, Genève et Casablanca.

     


    Pas d'intérêt, pas d'action

    Sont attendus à Marrakech quelque mille participants parmi lesquels 4/5 de Marocains à l'étranger et 1/5 de Marocains locaux.

    Pendant trois jours, la Fondation va sensibiliser et motiver ces milliers de Marocains ou amis du Maroc autours de trois visées .

    - recenser un capital et des ressources humaines susceptibles d'investir au Maroc et d'y investir leur énergie ;

    - consolider les bases du réseau des "amis du Maroc" ;

    - mettre en contact des professionnels de haut niveau oeuvrant à l'étranger et leurs homologues nationaux.

    La logistique du congrès en ce qui concerne le réceptif sera assurée par "Clément voyages" selon un contrat passé entre la Fondation et l'agence de voyages. "Ce n'est pas un système d'invitations, précise M. Sebti, parce que nous ne voulons pas fonctionner dans le bénévolat, ni dans l'assistanat, mais dans le positif. Ce seront donc des participations payantes avec un tarif particulier selon les pays de provenance ; il faut que les gens soient motivés. Or s'il n'y a pas d'intérêt, il n'y a pas d'action".

    (*) Vice-président, M. Fadel Drissi (enseignant à l'ISCAE et ancien directeur du groupe Maroc-Soir) ; secrétaire général, Mme Rachida Serghini (professeur de Sciences de l'Education) ; trésorier M. Abdenbi Louitri (universitaire et directeur de LMS Marketing) ; assesseur, M. Hamid Kadiri. M. Kamal EL Mili-Hamayed (administrateur de sociétés) est membre fondateur et conseiller de la fondation, et Mme Meriem Idrissi Kaitouni, responsable administratif chargée de la communication et des relations publiques.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc