×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les walis remettent leurs rapports au Souverain

Par L'Economiste | Edition N°:1149 Le 22/11/2001 | Partager

. L'investissement et la bonne gestion de la ville sont leurs principales prérogativesLa séance de travail, très attendue, entre SM Mohammed VI et les neufs walis nommés en juillet dernier a enfin eu lieu, mardi dernier au Cabinet Royal. Retardée à cause des récents événements du 11 septembre, cette rencontre devait initialement se tenir deux mois après la nomination des walis.Au départ, ces derniers devaient procéder à une «reconnaissance des lieux« et préparer un plan d'action pour en finir, essentiellement, avec la misère sociale et le malaise économique qui caractérisent les grandes villes du Royaume. L'ensemble devait être consigné dans un volumineux rapport devant être remis au Souverain. C'est chose faite. Les neuf walis se sont présentés à la réunion du mardi les bras chargés de dossiers. Chacun a remis son fameux rapport à SM le Roi, suivi d'un exposé oral.Lors de cette réunion, SM Mohammed VI a défini de nouvelles attributions aux walis. Ces derniers seront les «chefs des centres régionaux d'investissement«. Le Souverain l'avait d'ailleurs annoncé pour la première fois, lors de son discours d'ouverture de l'actuelle session parlementaire. Grâce à ces nouvelles responsabilités, le rôle économique des walis se confirme davantage. Ils ont désormais pour mission d'encourager l'investissement en procédant, effectivement, à une simplification des procédures administratives. Les tracas administratifs sont les principaux freins à l'investissement qu'il soit national ou international, important ou petit. Par ailleurs, il s'est avéré que l'essor économique et social est étroitement lié à une bonne gestion de l'espace urbain. En effet, les experts estiment que «le devenir de nos villes conditionnerait celui de la société dans son ensemble«. C'est la raison pour laquelle le choix des walis est très important. Le souci sécuritaire n'est plus une priorité. Un wali doit être préoccupé, avant tout, par l'efficacité économique et le bien-être des citoyens. A ce titre, la déconcentration sera accentuée encore plus grâce à l'octroi, au wali, du droit de viser les décisions des collectivités locales, normalement du ressort du Ministère de l'Intérieur.Pour la première fois, la notion de contrat-programme entre l'Etat et la wilaya a été soulevée. Tétouan est la première wilaya à oeuvrer dans ce sens. Mais cette expérience, conformément aux directives royales, sera élargies à toutes les autres wilayas.Abdelmohsin EL HASSOUNI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc