×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Le patronat français élit aujourd’hui son président

Par L'Economiste | Edition N°:2057 Le 05/07/2005 | Partager

. Quatre candidats en lice dont une femme donnée favoriteLe Mouvement des entreprises de France (Medef), principale organisation patronale française, élit aujourd’hui mardi 5 juillet son nouveau président et devrait pour la première fois de son histoire porter une femme à sa tête: Laurence Parisot, présidente de l’institut de sondages IFOP.Même si trois candidats restent en course -Yvon Jacob, président de la Fédération des industries mécaniques (FIM), Hugues-Arnaud Mayer, président de la société Abeil, et Laurence Parisot- cette dernière a pris une longueur d’avance depuis quelques semaines.Officiellement adoubée par le président sortant Ernest-Antoine Seillière et soutenue par des grands patrons tels que Michel Pébereau (BNP Paribas) et par de nombreuses fédérations professionnelles (services et bâtiment notamment), Parisot semble, à 45 ans, en passe de réussir son pari: devenir la première femme à présider le patronat français. L’assemblée générale doit débuter à 10h par un discours du président sortant, suivi d’une allocution des trois candidats. Les délégués passeront ensuite au vote. Si aucun candidat n’obtient la majorité absolue au premier tour, un deuxième sera organisé dans la foulée. Les résultats devraient être connus à l’heure du déjeuner. Pour leur part, les syndicats espèrent que la succession de Seillière permettra de relancer la négociation collective, appauvrie au terme d’une présidence, selon eux, très «politique», où le dialogue, tant exalté pendant la «refondation sociale», a été fragilisé. Des dossiers épineux attendent d’ores et déjà le prochain président du Medef, notamment celui de la nouvelle convention d’assurance-chômage.Dès septembre, les partenaires sociaux devront entamer des négociations pour définir de nouveaux taux de cotisations chômage pour les salariés et les entreprises, ainsi que de nouvelles règles d’indemnisation pour les chômeurs.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc