×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Jazzy Company organise son premier spectacle

    Par L'Economiste | Edition N°:38 Le 16/07/1992 | Partager

    Les grandes villes du Maroc s'animent une à deux fois par an à l'occasion de spectacles organisés par des centres culturels ou des associations. Aujourd'hui, le public marocain devient de plus en plus exigeant et aspire à des spectacles internationaux de qualité. Après la société Primordial, c'est au tour de la toute jeune société Jazzy Company de prétendre satisfaire ce besoin.
    Premier coup d'essai pour la société Jazzy Company que d'organiser un spectacle "Danse et Musique" le 18 Juillet au complexe MohamedV de Casablanca.
    "Le spectacle que nous organiserons Samedi est plus une soirée (dansante), animée par un disc-jockey, qu'un concert", expliquent les dirigeants de la société, M. Jalil Fredj et M. Zakaria Semlali.
    En vedette, Lonnie Gordon, remarquable par son nouveau look (une noire américaine aux cheveux blonds) et son style funky-rock. Le groupe belge Enigma au chant particulier: mélange de chant grégorien et de musique moderne. Le tout servi par chorégraphie et des jeux de lumières. L'autre vedette de la soirée, est un groupe de danseuses accompagnées par un disc-jockey qui feront des apparitions de 10 à 15 minutes entre les autres tours de chants.

    Phénomène permanent

    Fondée il y a juste un mois, la société Jazzy Company a pour but de créer un rapport régulier avec des artistes étrangers, de créer aussi une clientèle habituelle et de provoquer un "phénomène permanent". "Au Maroc, nous avons observé un besoin de spectacles, notamment internationaux, qui n'est pas satisfait", déclarent les organisateurs.
    Selon eux, la production et l'organisation des spectacles doit être une activité laissée à des professionnels face à un public de plus en plus exigeant. La société se fixe comme objectif d'organiser des spectacles au moins une fois tous les trois mois. Mais, "organiser un spectacle tous les mois, pourquoi pas! dans ce cas, selon les disponibilités financières de notre côté et artistiques de l'autre", renchérissent-ils. Toutefois, ajoutent-ils, notre idée n'est pas de nous limiter seulement au spectacle musical, mais de nous ouvrir aussi à l'événement sportif et au comique".

    Par ailleurs, pour les dirigeants de la société, "organiser un spectacle international au Maroc s'élève de 50.000 à 200.000DH environ de dépenses". Celles-ci comprennent le coût du "plateau", le transport, le séjour des artistes, les cachets, la médiatisation du plateau et la location de la sonorisation. Concernant ce dernier point, la société a demandé un devis avec toute les références techniques nécessaires auprès d'une société française.
    Le devis qui comprenait le transport et l'hébergement des techniciens ainsi que la location du matériel, s'est élevé à 150.000 FF.
    A partir de là, les dirigeants de Jazzy Company ont donc préféré passer un accord avec un technicien marocain qui importera le matériel et "avec la possibilité de faire appel à ses services au moins quatre fois par an". Le cachet d'un artiste, quant à lui, dépend ou varie "en fonction de sa catégorie, de sa notoriété".
    Les idées plein la tête, les dirigeants de la société envisagent, à long terme, de créer un Festival de musique. Mais pour l'instant, "notre principal souhait est de tenter d'être toujours présents et de pouvoir organiser des spectacles régulièrement durant l'année. Ce spectacle est notre premier coup d'essai. On verra bien", concluent-ils.

    Meriem OUDGHIRI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc