×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Finances locales
Les communes urbaines très endettées

Par L'Economiste | Edition N°:3121 Le 05/10/2009 | Partager

. Les travaux neufs et les grosses dépenses pèsent lourd. Augmentation de l’épargne courante de 3,2 milliards sur un anL’épargne courante des collectivités locales s’est établie au 31 août à plus de 7,3 milliards de DH, en augmentation de 3,2 milliards de DH sur un an. C’est en substance ce qui ressort du dernier bulletin de bord sur les finances locales.«Cette hausse de l’épargne s’explique essentiellement par une augmentation de 35% des recettes courantes. En plus d’une augmentation des dépenses de fonctionnement de 13% par rapport à août 2008», est-il indiqué. Par ailleurs, les taux de réalisation des recettes et des dépenses courantes par rapport aux prévisions de l’année sont respectivement de 83 et 54%.Les dépenses d’investissements engagées par les collectivités locales et leurs groupements au titre des budgets principaux, d’un montant de plus de 5,2 milliards de DH, ont concerné principalement les travaux neufs et les grosses réparations. Ceux-ci accaparent près de 43% des dépenses d’équipements, soit plus de 2,2 milliards de DH. Près de 24% des dépenses d’investissements ont été consacrées aux projets intégrés, et 15% concernent les contributions aux programmes nationaux (PERG, PAGER, et PNRR). Quant aux acquisitions mobilières et immobilières, elles accaparent près de 14% des dépenses d’investissements.Le solde global des opérations budgétaires ressort, à fin août, à plus de 21,6 milliards de DH, soit une hausse de 23% par rapport à la même période en 2008.Le bulletin de bord des finances locales indique aussi que plus de 3,1 milliards de DH du montant total de la TVA débloqué ont été reversés aux communes urbaines. Ce montant est de 2,67 milliards pour les collectivités rurales et de 2,68 milliards pour les provinces et préfectures. Par ailleurs, les dépenses afférentes à la dette s’élèvent à 1,14 milliard de DH, soit 69% par rapport aux prévisions de l’année. Autre fait marquant, les communes urbaines sont les plus endettées, avec 67% des charges de la dette, soit 769 millions de DH. F. Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc