×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:3121 Le 05/10/2009 | Partager

. Succès du festival Madih et Samaâ de FèsDES chants religieux sublimement interprétés par les troupes des Madihine de Casablanca et Tanger ont donné le coup d’envoi, jeudi soir à Fès, à trois jours de festivités dans le cadre de la 12e édition du festival de l’art du madih et samaa.En animant de la plus belle manière la première soirée de cette édition, qui se tient cette année sous le thème «Les créations musicales en madih et samaa au Maroc», les deux troupes ont réussi à perpétuer le message du festival visant à revaloriser et préserver cet art authentique enraciné dans l’esprit de plusieurs générations.Menée en main de maître par le cheikh Abdelmajid Souiri, la troupe des Madihine de Casablanca a interprété, en compagnie d’un public connaisseur en sa majorité, des qsayed de Qdam Lhjaz, Al Madid, Modarie et Darj Louchaq.La troupe des fils du Boughaz, dirigée par le jeune et talentueux Said Belqadi, a offert au public un voyage sublime au coeur du riche patrimoine du Madih, en interprétant Raml Al Maya, Hamdane, Lmcharqi et Inqilab Errmal.. Fort investissement des Marocains dans les études à l’étranger L’investissement des Marocains dans les études à l’étranger est le plus important parmi les pays de la région du Maghreb, révèlent les résultats d’une enquête présentée la semaine dernière, dans le cadre du 26e Congrès international de la population, tenu à Marrakech. L’enquête s’intitule «La mobilité internationale des étudiants marocains: stratification scolaire, investissement familial et opportunité », présentée lors d’une séance sur «Europe et Maghreb: des liens démographiques». Avec un taux de mobilité internationale de 15%, les Marocains sont parmi les premières nationalités à investir dans les études internationales contre moins de 5% pour l’Algérie et la Tunisie, selon l’enquête, menée par Thomas Dubois, de l’Institut national d’études démographiques (INED, France) et Amine Chamkhi de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), IUSSP Marrakech. L’intention des Marocains de poursuivre des études à l’étranger est majoritaire (66%), au moment où 35% des étudiants échantillonnés ont déjà effectué des démarches. Cette intention, motivée par l’éventail des filières proposées, susceptibles de garantir une carrière professionnelle réussie, se heurte à plusieurs difficultés notamment celles relatives aux mesures draconiennes de présélection adoptées par les universités étrangères, réduisant ainsi les chances des étudiants marocains à rejoindre ces établissements d’enseignement supérieur, ont estimé les deux chercheurs. Le 26e Congrès international de la population est organisé par le Maroc et l’Union internationale pour l’étude scientifique de la population (UIESP) avec la participation de plus de 2.200 sociologues, anthropologues et décideurs, représentant 114 pays.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc