×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Espagne: Les pêcheurs bloquent les ports

Par L'Economiste | Edition N°:2139 Le 27/10/2005 | Partager

. Ils revendiquent la baisse du prix des carburantsLes pêcheurs espagnols ont durci, mercredi 26 octobre, leur mouvement de grève et paralysaient la plupart des ports du pays, entraînant d’importantes perturbations dans le transport de marchandises et de passagers et l’approvisionnement en poisson, ont indiqué des sources portuaires. Les grévistes, qui réclament des compensations à la hausse du prix du carburant, devaient être reçus le 26 octobre au ministère de l’Agriculture et de la Pêche pour une nouvelle négociation. Les pêcheurs basques se sont joints à leurs collègues du littoral méditerranéen et bloquaient avec leurs embarcations les accès aux ports de Bilbao et Pasajes, les deux principaux du Pays basque. Plus au sud, sur la façade atlantique, épargnée mardi 25 octobre par le mouvement, le port de Cadix était également paralysé. Sur la côte méditerranéenne, le blocage affectait mardi soir les principaux ports: Barcelone, Tarragone, Castellon, Valence, Denia, Alicante, Escombreras, Cartagène, Malaga, Almeria, Fuengirola, Estepona, Marbella, Caleta de Velez. Des dizaines de bateaux de marchandises ou des ferries de croisière étaient bloqués à quai ou en mer et des milliers de conteneurs entassés sur les quais. Quelque 5.000 touristes ont été affectés, mardi 25 octobre, par le mouvement de grève entre le port de Barcelone et l’archipel des Baléares. A Malaga, certaines rotations de ferries avec l’Afrique du Nord ont été suspendues. Deux ferries embarquant 700 passagers ont été bloqués à Valence. Les autorités portuaires de Barcelone ont évalué à environ 3 millions d’euros par jour les pertes entraînées par la grève. Les pêcheurs ont obtenu l’arrêt de la distribution de poisson -notamment venu de l’étranger- par les grands marchés de Barcelone (Mercabarna) et de Valence (Mercavalencia) en bloquant la sortie de poisson frais. Le marché central d’Alicante était également presque totalement fermé. Les blocages des ports espagnols ont débuté dimanche, après l’échec d’une première négociation avec le gouvernement.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc