×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La 3e banque chinoise poursuit sa mue en se plaçant en Bourse

Par L'Economiste | Edition N°:2139 Le 27/10/2005 | Partager

. L’objectif de lever plus de 8 milliards de dollarsEN pleine restructuration, la China Construction Bank (CCB), l’une des quatre principales banques chinoises, fait son entrée aujourd’hui 27 octobre en Bourse avec l’objectif de lever plus de 8 milliards de dollars, ce qui en fera l’introduction la plus importante au monde depuis quatre ans. Avant l’ouverture du secteur bancaire chinois à la concurrence étrangère fin 2006, cette introduction à la Bourse de Hong Kong marque une nouvelle étape pour la CCB (14.250 agences, 310.000 employés), jusqu’à très récemment entièrement contrôlée par l’Etat. Selon un communiqué de la banque mercredi, les petits porteurs se sont précipités, l’offre aux particuliers ayant été souscrite 43 fois, ce qui a conduit à relever le nombre proposé de 5% à 7,5% du total des 26,49 milliards d’actions. Le reste ira aux investisseurs institutionnels, qui ont également été très nombreux à souscrire, selon la banque. Pour séduire ces actionnaires, la mariée a été particulièrement toilettée par les autorités, comme les trois autres grandes banques publiques (Industrial and Commercial Bank of China, Bank of China et Agricultural Bank of China). Entre 1999 et 2003, une grande partie des créances douteuses, héritage de l’économie dirigée communiste, ont été soit transférées dans des sociétés publiques de gestions d’actifs soit purement et simplement annulées. En décembre 2003, la banque a été recapitalisée à hauteur de 22,5 Mds USD par les autorités qui ont puisé dans les imposantes réserves de change chinoises. Pékin a également fait appel à des partenaires étrangers stratégiques pour réussir ce toilettage.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc