×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    El Yazghi annonce une charte pour fin 2001

    Par L'Economiste | Edition N°:809 Le 13/07/2000 | Partager

    • La mise à niveau de Casablanca et la gourvenance ont été au centre du débat«CASABLANCA a connu une évolution sécuritaire au détriment du développement«, c'est ainsi que M. Mohamed El Yazghi, ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Environnement, de l'Urbanisme et de l'Habitat, a introduit le Forum régional du débat national sur l'aménagement du territoire qui s'est tenu avant-hier, au siège de la Préfecture de Ben Msik-Médiouna. Le thème choisi était «Mise à niveau de la ville et gouvernance«. Après les ateliers organisés aux mois de février et mars 2000, c'est au tour des forums régionaux d'avoir lieu. «Des monologues tout comme l'ont été les ateliers«, lancent ironiquement des observateurs qui ajoutent: «Le débat se fait autour d'une table, non à partir d'un podium«. La prochaine étape sera celle du Forum national. Celui-ci doit donner naissance aux principes généraux sur lesquels s'articulent la charte et le schéma national de l'aménagement. «Casablanca a été un outil de colonisation, puis une clé de libération. La ville est aujourd'hui un outil pour affronter la mondialisation«, a souligné M. El Yazghi, avant d'ajouter: «La ville souffre d'un véritable problème de transport. En principe, le métro devait être opérationnel. Le déficit en logements dans la métropole est estimé à 100 mille unités«. Tout en faisant allusion à l'approche sécuritaire qui a prévalu pendant des années en la matière, M. El Yazghi a brossé un tableau accablant de la ville de Casablanca: des communes pauvres, des réserves foncières nulles et un taux de chômage élevé... Selon le ministre, l'enjeu est grand. C'est «l'unité de la ville qui se trouve menacée«. En principe, la charte nationale «sera prête vers fin 200l«. Elle sera présentée à la Commission ministérielle présidée par Sa Majesté Mohammed VI avant d'être soumise au Parlement. M. Omar Farkhani, vice-président du Conseil National de l'Ordre des Architectes, a signalé «qu'il ne faut pas s'attendre à des résultats spectaculaires« et que «ce qui est intéressant, c'est le principe indépendamment du contenu. C'est la première fois que le plan est préparé par un débat national qui implique tout le monde«, a-t-il ajouté. C'est déjà là un résultat concret. Le débat a été marqué par la projection d'un film. Le reportage diffusé avait un ton critique. C'est ainsi qu'on a entendu des paysans dire: «Que l'Etat nous amène des citernes d'eau ou bien on quitte ces terres«. Lorsqu'il n'y a pas de hauts, il y a débat. Après celui sur la préparation du territoire, y aura-t-il un débat sur la préparation des hommes? Anouar ZYNE


    Femmes, gouvernez!M. Mohamed M'jid, acteur actif dans la société civile, propose d'en finir avec les passe-droits et les abus de pouvoir. «Ce sont les partis politiques qui cautionnent les présidents et élus responsables de cet état des choses à Casablanca«. II propose par ailleurs d'impliquer de plus en plus les femmes dans la gestion de la chose publique. «Elles font un travail magnifique«, a-t-il souligné. Ne serait-ce pas la solution? A.Z.
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc