×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    El Jadida: Nouveau conservatoire de musique

    Par L'Economiste | Edition N°:2084 Le 11/08/2005 | Partager

    . L’établissement privé installé dans un riad . L’inauguration prévue en septembreLES mélomanes se réjouiront certainement de l’ouverture du nouveau conservatoire de musique. L’inauguration officielle de l’établissement, baptisé «Al Mawcily Académia», est prévue en septembre prochain. C’est un riad situé place Hassan Ier qui a été choisi pour abriter l’unité d’enseignement musical. Avec son architecture arabe, la grande maison à étage est spacieuse avec ses 277 m2 de superficie. Les travaux de finition vont bon train avec le concours de maâlam (maîtres artisans) en zellige, en bois et différents matériaux travaillés à l’ancienne. L’endroit est idéal car le traditionnel s’intègre volontiers à l’art artistique pour produire des résonances mélodieuses, dit Mohamed Riday, initiateur du projet. Ce dernier a procédé aux rénovations complètes des installations électriques désuètes. Les deux grandes salles du riad ont été aménagées en fonction des programmes. L’une d’elles est affectée à l’enseignement de la MAO (musique assistée par ordinateur). C’est en quelque sorte l’outil informatique qui sera, en plus de la composition et des arrangements, au service de l’enseignement de la musique. Ce sera une première au Maroc, assure Riday. Pour approfondir les connaissances dans le domaine, des contacts ont été établis avec des institutions spécialisées en France, est-il affirmé. Sont cités l’Ircam de Boulez à Paris et les Gamaches à Montpellier. L’autre salle sera consacrée à l’enseignement classique et l’initiation des enfants à partir de 4 ans. Le patio assez spacieux est pensé en espace musical pouvant accueillir une cinquantaine de personnes pendant des manifestations culturelles. A l’étage, en plus des bureaux, sont aménagées 8 classes pour les leçons de luth, guitare, piano, violon, flûte… L’art dramatique, l’enseignement de la musique classique et le chant arabe sont aussi prévus dans le projet. Chaque instrument aura son professeur spécialisé, déclare Mohamed Riday. Le programme annoncé est donc riche et varié. Le cursus de l’enseignement musical aux enfants portera sur la reconnaissance des sons de l’instrument et de l’expression corporelle, est-il précisé. Le conservatoire Al Mawcily Académia fonctionnera avec huit professeurs de musique déjà recrutés. En plus de quatre personnes pour l’administration. L’initiateur du projet affirme avoir débloqué jusqu’à maintenant 250.000 DH pour les aménagements et les équipements. Mohamed Riday passionné de musique est très confiant dans son projet. C’est pour suppléer à une forte demande dans le domaine, dit-il. Actuellement, la musique offre des débouchés notamment auprès de l’éducation nationale, souligne-t-il. Jouant de la guitare classique, Riday est lauréat du conservatoire municipal de Casablanca en 1969. Il a entre autres composé des opérettes pour enfants. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc