×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Editorial
    Sens de l'horreur

    Par L'Economiste | Edition N°:1165 Le 14/12/2001 | Partager

    Les Marocains auraient-ils perdu le sens de l'humour? A voir toutes ces fadaises que nous projette notre boîte à merveilles (il serait peut-être temps de revoir cette appellation), nous serions tentés de répondre «oui« sans la moindre hésitation. Sinon, il faudrait supposer que ces «immondicités artistiques« que nous avons gobées tout au long du mois sacré ne représentent en rien le goût général de nos compatriotes. La responsabilité étant partagée entre les auteurs de ce crime (les artistes eux-mêmes) et les chaînes de télévision qui leur donnent droit d'asile sur l'antenne, le téléspectateur en reste l'ultime victime. Quoiqu'une grande tranche de la population cautionne ce genre d'humour qu'il convient plutôt d'appeler «horreur«. Faut-il en rire ou en pleurer de dégoût et de honte?Le comique tel qu'il est universellement reconnu, c'est-à-dire un genre des plus difficiles, parce que suscitant une grande recherche, un sens de l'observation très aigu et une présence d'esprit sans faille, ne paraît pas être la tasse de thé de nos artistes (pas tous quand même). Nos génies à nous ont trouvé l'art et la manière de bâcler un comique d'une autre dimension, la énième si ça se trouve. Il se résume en ces deux «maux«: «ici et maintenant«. Les pseudo-artistes se fixent rendez-vous devant la caméra, et au signal du metteur en scène, celui-là dont on doute fort de l'existence, lesdites personnes se mettent à sauter dans tous les sens en débitant les sottises qui leur viennent à l'esprit. Et si ces bêtises ne suffisent pas à convaincre les téléspectateurs de la nécessité de rire, les rires préenregistrés sont là pour le faire. Peut-être faudrait-il s'en contenter?Kenza ALAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc