×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Multimédia
    Goner: Un virus qui s'attaque aux antivirus

    Par L'Economiste | Edition N°:1165 Le 14/12/2001 | Partager

    Un nouveau virus-ver, baptisé «W32.Goner.A», se diffuse par ICQ et Outlook et détruit les logiciels antivirus, rendant les systèmes vulnérables à toute nouvelle attaque virale.Goner, qui signifie «homme mort» ou «fichu» en anglais, se propage à grande vitesse aux Etats-Unis mais également en Europe, et plus particulièrement en France. Selon l'éditeur Trend Micro, plus de 20.000 postes de particuliers et d'entreprises ont déjà été contaminés dans le monde par Goner, moins de 24 heures après sa découverte mardi 4 novembre. Selon Network Associates (McAfee), l'épidémie risque de s'étendre encore, dans la mesure où le virus se propage par le biais d'ICQ, la messagerie instantanée, en plus des logiciels Outlook et Outlook Express de Microsoft.Goner s'attaque aux protections (immunités) du système en ciblant les exécutables d'une trentaine de logiciels antivirus et de pare-feu explique l'alerte de Trend Micro. Et il ne se contente pas d'éliminer l'exécutable, mais détruit tous les fichiers situés dans le même répertoire.Par ailleurs, il contamine également le logiciel de chat mIRC de l'utilisateur en lui installant un cheval de Troie. A chaque lancement de mIRC, l'ordinateur peut ainsi être utilisé par un pirate pour participer à une attaque par déni de service (DOS). Il s'agit de l'attaque massive d'un grand nombre d'ordinateurs contre un même serveur Web, le principe consistant à saturer ce serveur sous un grand nombre de requêtes simultanées.Ce virus est cependant facile à repérer. Il se présente sous la forme d'un message ayant pour sujet “Hi” et pour texte “How are you? When I saw this screen saver, I immediately thought about you. I am in a harry, I promise you will love it” (Comment vas-tu? Quand j'ai vu cet économiseur d'écran, j'ai immédiatement pensé à toi. Je suis pressé, je te jure que tu vas l'aimer). Enfin, il contient un fichier attaché nommé «gone.scr», pesant 38 ko, censé être ce «remarquable» économiseur d'écran. L'utilisateur, ravi que quelqu'un ait pensé à lui se presse d'ouvrir le fichier et tombe ainsi dans les filets de ce virus plutôt séducteur.Lorsqu'il se lance, le virus fait apparaître une première fenêtre et, quelques secondes après, une autre fenêtre s'affiche avec un message d'erreur. Un laps de temps qui lui suffit pour saper les protections du système, avant de s'envoyer à tous les contacts présents dans Outlook ou ICQ.On le voit, Gone semble avoir été conçu pour toucher le grand public, plus que les entreprises. Celles-ci semblent avoir plutôt bien échappé à la menace, probablement parce que les fichiers avec les extensions «.scr» sont interceptés par bon nombre de passerelles. Il faut donc être particulièrement prudent, d'autant que Goner détruit les programmes antivirus avant leur nécessaire mise à jour. Il est difficile donc de trouver un programme qui arrête la propagation du ver. Moralité: N'ouvrez pas un fichier avant de vous assurer de sa provenance.


    Découvrir

    . Le sitewww.miniclip.comBesoin d'un peu de détente? Précipitez-vous sur Miniclip.com, un site bourré d'amusants petits jeux en ligne. Pas spécialement fin, mais efficace! C'est un régal! Miniclip a beau être en anglais, ce site vaut le détour tant il regorge de jeux drôles et défoulants réalisés en flash. Entre autres, vous pourrez vous amuser à faire faire de l'aérobic à George W. Bush (sur du Bob Sinclar!), le faire danser (Mr Bush est décidément très «populaire») sur la Macarena dans une boîte de nuit que vous décorerez à votre goût, jouer au tennis avec une Anna Kournikova plutôt coquine ou encore faire s'affronter Britney Spears et Bill Clinton sur un ring de catch. Un vrai défouloir. A consulter aussi d'urgence la rubrique «Indépendants» où des dizaines de jeux en ligne réalisés par d'autres sites vous attendent aussi. Et il y a quelques bijoux d'humour noir, comme jouer au golf avec des écureuils en guise de balles. On retrouve de sympathiques classiques comme le duel au pistolet dans un décor western, le lancer de «dunks» sur un terrain de basket ou encore le combat kung-fu. Bref, de quoi s'éclater quelques minutes avec son clavier et sa souris.Le site impressionne par la diversité et le nombre de jeux disponibles, l'humour, la possibilité d'envoyer les jeux par mail aux amis et d'insérer gratuitement des jeux sur son site perso. Attention toutefois, certains jeux ne plairont peut-être pas à tout le monde.. Le logiciel. MusicMatch JukeboxA l'origine, ce logiciel était un simple gestionnaire de fichiers MP3, doublé d'un lecteur audio et d'un excellent encodeur. Au fil des versions, il s'est enrichi d'un module de gravure de CD et de nombreux services en ligne: récupération automatique de renseignements sur le morceau en cours de lecture, Web radio et musique à découvrir gratuitement. Pour résumer, MusicMatch Jukebox couvre à peu près toutes les possibilités qu'offre l'informatique en matière de musique, à l'ère des baladeurs MP3, de l'Internet et des galettes gravées à domicile.L'ensemble est d'une grande qualité, tant au niveau des options que de l'interface, un modèle d'ergonomie et de raffinement. L'habillage par défaut est superbe, trois revêtements supplémentaires sont livrés en standard et de nombreux autres sont librement téléchargeables.La prise en main ne pose aucune difficulté, les fenêtres d'une grande clarté sont ancrées les unes aux autres, mais il est possible de les dissocier, d'en masquer certaines ou encore de réduire l'affichage à un discret panneau de contrôle. Les fonctionnalités se répartissent suivant les sous-ensembles habituels: un noyau central qui comporte toutes les commandes de lecture, une liste d'attente (ou playlist) et un navigateur. La playlist comporte trois onglets qui permettent une fois n'est pas coutume de différencier ses fichiers locaux (MP3 ou autres) de ses CD et des morceaux écoutés en streaming depuis le Net.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc