×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier Emploi
Forum Carrières 2002: Des candidats mieux préparés

Par L'Economiste | Edition N°:1364 Le 30/09/2002 | Partager

. Les ateliers et conférences ont attiré beaucoup de monde. Le ministère de l’Emploi a brillé par son absence “Je n’en crois pas mes yeux. Cette année, il y a eu un monde fou dès l’ouverture.” La remarque de cette participante au Forum Carrières, qui s’est achevé samedi 28 septembre dans la matinée, n’a rien d’exagéré(1). D’ailleurs, selon un premier bilan, les 6.000 visiteurs attendus seraient dépassés, affirme l’AFC (Association Forum Carrières), organisatrice de l’événement. Les stands ont été pratiquement pris d’assaut par les jeunes diplômés. Les plus longues files d’attente étaient du côté des grandes entreprises et multinationales, notamment Coca-Cola, Nestlé, Lafarge, Unilever, Shell, Total, RAM, ONA… quoiqu’elles étaient relativement peu représentées (à peine une douzaine sur près de trente entreprises participantes, dont essentiellement des cabinets de recrutement). Les organisateurs signalent d’ailleurs des désistements de dernière minute, mais aussi des inscriptions tardives au Forum. En outre, pour l’inauguration du salon, aucun représentant du ministère de l’Emploi n’a fait le déplacement, déplorent les organisateurs. Les officiels étant sans doute davantage préoccupés par la campagne électorale. C’est donc la nouvelle consul général de France, Corinne Breuze, qui a honoré de sa présence le Forum et en a donné le coup d’envoi. Pourtant, une telle initiative, venant d’une association de jeunes (l’AFC), méritait plus d’encouragements.Mais il en fallait certainement davantage pour entamer l’enthousiasme de la jeunesse. La majorité des diplômés, tirés à quatre épingles pour la plupart, arpentaient les allées du salon, distribuant CV à gauche et à droite. “Certains étonnent par leur manière de se vendre, leur présentation soignée ou leur façon de parler et d’aborder le recruteur potentiel,” note une conseillère de Manpower. C’est donc un premier contact précieux à la fois pour le candidat et le recruteur.Les séances de préparation, organisées par l’AFC, ont apparemment porté leurs fruits. Une tournée auprès de quelques écoles supérieures à Casablanca a été effectuée par des membres de l’AFC avant la manifestation. Résultat: des candidats mieux préparés et plus avisés. Mais pour ces jeunes fraîchement diplômés, les chances de décrocher un premier job sont quasiment nulles. Les recruteurs insistent sur l’expérience et veulent des gens immédiatement opérationnels, c’est pour cela d’ailleurs qu’ils s’adressent aux cabinets de recrutement. D’où l’intérêt de passer parfois d’abord par l’intérim, qui reste un tremplin et un moyen pour acquérir de l’expérience. Même constat pour une conseillère au stand d’Adecco. Pour elle, parmi les profils disponibles, beaucoup semblent intéressants, mais il leur manque l’essentiel: l’expérience. “Ce qui ne les empêche pas d’avoir des prétentions salariales plutôt élevées”, fait-elle remarquer. Un manque de réalisme qui se dissipera sûrement une fois ces jeunes confrontés aux exigences du marché. Et ce forum donne déjà un avant-goût. “Cette année, les débouchés pour les informaticiens s’amenuisent”, constate pour sa part un jeune ingénieur informaticien, venu sonder le terrain. “Mais, c’est intéressant ce type de forum. Au lieu d’aller vers les recruteurs, c’est eux qui viennent vers nous. La conjoncture n’aidant pas, les possibilités d’emploi se minimisent”, ajoute-t-il. Un autre diplômé déplore, lui, le peu de temps accordé aux candidats sur les stands. Du côté des employeurs potentiels, chacun son mode d’emploi. Certains se contentent de glaner les CV, d’autres établissent d’ores et déjà un premier contact avec les candidats sur place. Sur le catalogue du Forum, distribué gratuitement à l’entrée, chaque entreprise a plus ou moins précisé les profils qui l’intéressent et parfois même le nombre de postes à pourvoir. Les jeunes pouvaient donc déjà cibler leurs demandes au lieu de distribuer des CV à l’aveuglette. Coca-Cola Export Corporation offrait à titre d’exemple 12 postes vacants (essentiellement dans les départements marketing, logistique et ressources humaines). Phone Assistance, spécialisé dans les centres de relations clientèle (call centers, hot line, télé-conseil), est à la recherche de 70 postes (bac+2, bac+4 et ingénieurs réseaux). Nestlé proposait 6 postes et Kompass une dizaine. Les autres entreprises, sans donner le nombre de postes, ont détaillé les profils recherchés.


Village d’information

C’est le nom de l’espace d’échanges animé par Manpower en partenariat avec Diorh. A raison de deux ateliers le matin et deux l’après-midi, les conseillers en recrutement des deux cabinets se sont relayés pour initier les candidats aux techniques de recherche d’un emploi (comment rédiger un CV, cibler la recherche…) avec simulation d’entretiens sur place. Outre les ateliers, des conférences ont été organisées tout au long des deux jours et demi du Forum. Les thèmes débattus tournaient bien évidemment autour de l’emploi: la stratégie gagnante, que recherchent les employeurs (compétences ou diplômes), comment réussir sa vie professionnelle… . Les plus de cette quatrième édition - Un effort au niveau de la communication et de l’information (des mailings ont été adressés aux différentes associations d’étudiants et des tournées organisées pour mieux faire connaître le Forum) - La présentation et la décoration des stands est, de l’avis des organisateurs, meilleure que les éditions précédentes - L’édition en 3.500 exemplaires d’un catalogue et d’un guide conseil distribués gratuitement (en rupture de stock dès le 2e jour). Le catalogue permet de mieux cibler les entreprises selon les profils et les postes demandés. - Le prix du ticket d’entrée ramené à 15 DH au lieu de 20. . Le stand de l’AnapecPrésents en force, les conseillers de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) ne savaient plus où donner de la tête. Outre la collecte des CV, ils procédaient à l’inscription des candidats sur le site de l’agence (www.anapec.org). Ces inscriptions, dites déclaratives, seront validées plus tard à l’agence de rattachement la plus proche du candidat, qui sera contacté par téléphone. A signaler que quelques bornes de l’emploi, parmi les 300 prévues sur 3 ans, sont déjà installées, notamment à Laâyoune et Khémisset. Dans les provinces et localités où l'Anapec n’a pas de bureau, ces bornes sont placées dans des lieux publics (bureaux de poste, communes, wilayas, banques, chambres de commerce…) avec une personne formée sur place. Ce système permet de généraliser l’accès aux services de l'Agence de l’Emploi (gratuits aussi bien pour les demandeurs d’emploi que pour les entreprises), dont la consultation des bases de données des chercheurs d'emploi et des employeurs, la possibilité de bénéficier d'ateliers de l'emploi… Aziza EL AFFAS(1) Le Forum s’est déroulé du 26 au 28 septembre à la Foire internationale de Casablanca. Il était sponsorisé par L’Economiste, Manpower, Diorh et Kompass.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc