×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Dialogue social: Première réunion tripartite

Par L'Economiste | Edition N°:1491 Le 04/04/2003 | Partager

. Jettou a réuni jeudi, pour la première fois, les syndicats et la CGEM. Trois commissions de travail ont été créées. Elles doivent rendre leurs copies dans trois semaines, au plus tardJeudi après-midi, 3 avril, les rencontres tripartites pour la relance du dialogue social ont démarré à Rabat au siège de la Primature. C'est la première fois que l'ensemble des partenaires sociaux, les syndicats (CDT, UGTM et UMT) et la CGEM se retrouvent autour d'une même table avec le gouvernement Jettou. A l'ordre du jour, l'examen du premier package proposé par le Premier ministre et comportant une série de dossiers(1). Il s'agit notamment du code du travail, des mesures nécessaires pour la mise en oeuvre de l'AMO, l'exercice de droit de grève, le dossier des retraites et les conflits sociaux à Icoz, General Tire et la Simef. Cette réunion servira à «constituer des commissions tripartites qui vont très rapidement se pencher sur ces différents sujets«, souligne Mohamed Brahimi, secrétaire général de la Primature.Le gouvernement espère boucler l'ensemble des dossiers du premier package, le plus tôt possible. Pour ce faire, les travaux de ces commissions ne doivent pas s'éterniser: «trois semaines sont largement suffisantes«, précise Brahimi. C'est ce qui corrobore les déclarations du Premier ministre, Driss, Jettou, selon lesquelles, l'ensemble des dossiers sociaux en suspens seront réglés avant l'été.Abdelkader Azraï, conseiller CDT à la deuxième Chambre du Parlement, assure que «le gouvernement a proposé la création de trois commissions de travail«. La première sera chargée de l'examen des lois et des conflits sociaux, la deuxième de l'habitat social et l'AMO. Enfin, la troisième commission tripartite se penchera sur la question des subventions accordées aux syndicats. Pour Azraï, «la CDT demandera la création d'une quatrième commission car il y a des aspects qui mériteraient d'être examinés séparément«.Des sources proches de la CGEM estiment qu'il était grand temps de s'attaquer à la question sociale. Concernant le code du travail, la CGEM estime que la rédaction d'une nouvelle législation prendrait beaucoup de temps. Elle rejoint, ainsi, la position de l'UMT et celle du gouvernement qui consiste à amender les textes existants.Pour l'exercice du droit de grève, la centrale patronale avait déjà déposé, il y a quelques années, un projet au gouvernement. Celui-ci prévoit un certain nombre de conditions pour l'exercice du droit de grève. Par ailleurs, la CGEM estime que les décisions en matière sociale doivent être prises de manière graduée. C'est le cas notamment pour l'AMO et l'indemnité pour perte d'emploi.Rappelons que le Premier ministre s'était entretenu, à deux reprises et en aparté, avec les trois centrales syndicales: CDT, UMT et UGTM. Les représentants de la CGEM ont également été reçus par Driss Jettou.


Un an d'interruption

A l'époque du gouvernement d'alternance, le Premier ministre, Abderrahman Youssoufi, avait réuni l'ensemble des centrales syndicales ainsi que la CGEM pour donner un coup de pouce au dialogue social. Cette rencontre s'est tenue en avril 2002 et une deuxième devait avoir lieu au cours du moi de mai suivant. Mais Youssoufi a surpris tout le monde, à commencer par les syndicats, en présentant devant le Parlement son projet de l'AMO, sans le discuter au préalable avec les partenaires sociaux. Depuis cette date, aucune rencontre tripartite n'a été programmée.Voir L'Economiste du 28 mars 2003 (www.leconomiste.com)Abdelmohsin EL HASSOUNI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc