×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Coups d’arrêts dans les usines Renault et Peugeot

    Par L'Economiste | Edition N°:2890 Le 28/10/2008 | Partager

    . Baisse des ventes de voitures en EuropeCONFRONTÉS à une baisse des ventes de voitures en Europe, Renault et PSA-Peugeot Citroën vont drastiquement réduire leur production. Ils vont mettre à l’arrêt un grand nombre d’usines en France et en Europe pendant une à deux semaines d’ici la fin de l’année. Renault et PSA-Peugeot Citroën ont annoncé la semaine dernière des réductions du volume de voitures produites au 4e trimestre en Europe par rapport aux programmes initiaux, de respectivement 20% et 30%. Renault va notamment arrêter Flins (Yvelines), Douai (Nord) et Le Mans (Sarthe) pendant deux semaines, Sandouville (Seine-Maritime), Maubeuge (Nord), Batilly (Meurthe et Moselle) et Cléon (Seine-Maritime) durant une semaine. Ces journées non travaillées, dans le cadre d’accords 35 heures signés depuis 1999, n’entraîneront pas de perte de salaires, sauf pour certains salariés de Sandouville, déjà touchés par des congés forcés ces dernières semaines et qui se retrouveront en chômage technique, a indiqué la direction. Des travailleurs de cet établissement ont bloqué l’accès routier à leur usine vendredi dernier en signe de protestation. A l’étranger, la production sera arrêtée entre un et deux jours sur les sites de Bursa (Turquie) et de Novo Mesto (Slovénie). Dix jours de journées non travaillées interviendront d’ici fin décembre à Valladolid (Espagne). Le constructeur avait déjà annoncé un plan social touchant 2.000 emplois dans ses filiales européennes, dont 900 en France, et 4.000 départs sur les sites français du groupe dont 1.000 à Sandouville. L’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) a fait état mi-octobre d’une baisse de 8,2% en septembre des ventes de voitures neuves, après un recul de 15,6% en août.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc