×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Les USA confirment le raid contre la Syrie

    Par L'Economiste | Edition N°:2890 Le 28/10/2008 | Partager

    . L’opération a entraîné la mort de huit personnes UN responsable américain a confirmé hier que le raid héliporté contre un village syrien dimanche dernier avait été mené par les Etats-Unis et a assuré qu’il s’agissait d’un «succès» dans la lutte contre les combattants étrangers opérant en Irak. «L’endroit (où a été mené le raid) était le théâtre d’activités d’organisations anti-irakiennes se servant de la Syrie comme base-arrière pour des opérations en Irak», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Ali Al-Dabbagh. Auparavant, la coalition internationale en Irak, menée par l’armée américaine, avait déclaré n’avoir «tout simplement aucune information sur l’incident» en Syrie. Le ministère syrien des Affaires étrangères avait aussitôt convoqué les chargés d’affaires américain et irakien à Damas pour protester contre «cet acte agressif» qui a entraîné la mort de huit personnes, faisant porter aux Etats-Unis «la responsabilité et toutes les conséquences qui en découleront». Le ministère a demandé à l’Irak d’ouvrir une enquête et d’interdire que son territoire soit le point de départ d’agressions contre la Syrie. De leur côté, la Ligue arabe et Paris ont souhaité que la lumière soit faite. Au lendemain de l’opération, la presse officielle syrienne a vivement condamné le raid, parlant de «crime de guerre», «terrorisme» et «assassinats». A signaler que depuis l’invasion en 2003, l’armée américaine a mené plusieurs opérations contre des combattants étrangers, notamment arabes, qui s’infiltrent à partir du poste frontalier irakien d’Al-Qaëm, juste en face de la frontière syrienne. Le raid héliporté survient alors que le régime du président Bachar al-Assad a commencé à sortir de son isolement diplomatique international.J. R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc