×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca: Arnaque immobilière à El Oulfa?

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. Le ministère de l'Habitat met en vente des lots. Après avoir payé, les bénéficiaires se rendent compte que le terrain est occupé illégalementStatu quo et plus de 12 ans d'attente... C'est du moins la situation que vivent, bon an mal an, 39 bénéficiaires du lotissement d'El Oulfa-Hay Hassani Extension, dénommé Site 2. Arrêt sur images: En 1991, des lots de terrain relevant du ministère de l'Habitat, ancien Groupe W, sont rachetés par des fonctionnaires de l'administration. Le prix est d'environ 1.500 DH le mètre carré. Au total, l'opération porte sur 39 lots, non loin du marché Dallas, répartis en zones villas et immeubles R+4. Située sur la perpendiculaire du Boulevard Bouregreg et Rue B, la zone ressemble aujourd'hui à un terrain vague. Une grande partie est squattée par des ferrailleurs. Des épaves de vieilles voitures sont un peu partout et des locaux informels ont pris place entre-temps, ce qui n'arrange pas les choses. «Il y a un an, il n'y avait pas cet ensemble de locaux», déclare un acquéreur qui, tout en ayant déboursé près de 200.000 DH pour un lot de 250 m2, n'a toujours pas récupéré son terrain. Ce dernier, qui n'est d'ailleurs pas le seul, ne sait plus à quel saint se vouer. Les bénéficiaires sont ballottés entre la Commune de Hay Hassani et la direction régionale de l'Habitat.A la Commune de Hay Hassani, le service des Plans décline toute responsabilité et renvoie la balle à l'Habitat. «Ils vous ont vendu un terrain à problème». A présent, «il va falloir déloger les ferrailleurs mais avant, il faut penser à les recaser», ajoute le fonctionnaire du service des Plans de la Commune de Hay Hassani. Ce dernier reconnaît toutefois que cette tâche incombe bel et bien à sa commune. Auprès de la direction régionale de l'Habitat du Grand Casablanca: «La commune devrait recaser les ferrailleurs d'abord», souligne un responsable du service Logement. Et d'ajouter: «Tant qu'il n'y a pas de recasement, le problème reste posé». Par ailleurs, à la direction de l'Habitat, on signale que «ce dossier à problème a déjà été remis au nouveau ministre, Ahmed Taoufiq Hjira». C'est même l'une des questions prioritaires, ajoute-t-on à la direction de l'Habitat. Par ailleurs, «le terrain foncier de cette zone est apuré. Sur ce point, le lot ne souffre d'aucun problème. Par contre, la société chargée de l'aménagement et l'équipement a été empêchée de procéder aux travaux par les ferrailleurs qui squattent les lieux», ajoute un responsable de l'Habitat qui suit le dossier. Une lettre de la direction de l'Habitat a par ailleurs été adressée au gouverneur de la préfecture de Hay Hassani. Objectif: donner des instructions à la Commune de Hay Hassani pour évacuer le terrain. Mais là encore, la procédure n'aboutit pas. D'après des sources proches du dossier, «ce n'est pas le moment opportun». Les communales pour bientôt n'arrangent pas les choses. A priori, «ce genre d'activités telles que les ferrailles et l'habitat insalubre constituent un fonds de commerce d'une valeur inestimable lors des communales». Amin RBOUB

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc