×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Rahal Catering démarre au Technopark

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. L'offre financière du nouvel opérateur a eu raison de la concurrenceBon départ pour Rahal Catering, la filiale du célèbre traiteur dans la restauration de groupe. En effet, l'inauguration s'est déroulée le week-end, conformément au calendrier (www.leconomiste. com) que s'est imposé Abdelkarim Rahal Essoulami, dit Rahal fils. Le restaurant témoin qui a été exposé au public s'étend sur près de 800 m2. L'espace est partagé entre le restaurant proprement dit et les cuisines. Selon Rahal, le volet technique a été conçu sur le principe de la séparation des métiers. Chaque type de matière première reçoit un matériel, une équipe et une chambre froide qui lui sont propres. En bout de chaîne, les repas servis coûteront à partir de 36 DH. Sur ce point, Rahal dit vouloir faire profiter le grand public des avantages des prix offerts par la restauration de groupe. En fait, Rahal Catering tient à profiter du vide qu'il y a dans la zone. Les employés du nouveau quartier d'affaires à Casablanca, Sidi Maârouf, et les étudiants des universités ne disposent, en dehors des fast-foods, d'aucune structure d'accueil dans la zone. A cet effet, Rahal promet “des sandwichs à partir de 6 DH”. Par ailleurs, les responsables de la société MITC qui gère le Technopark de Casablanca parlent d'un “partenariat, financier et moral, exemplaire”. En effet, Rahal Catering a formulé une offre financière de loin plus intéressante que la concurrence. La société s'est engagée dès la signature du contrat de gérance à verser un salaire mensuel fixe qui sera doublé après une année d'activité. Elle a aussi pris en charge l'équipement des cuisines et de l'espace de restauration. Enfin, elle s'est engagée à verser une redevance sur les prestations hors contrat (cafétéria, distributeurs de boissons et évènements conjoncturels) calculée sur la base du chiffre d'affaires réalisé. A titre d'exemple, l'offre la plus proche, celle de Sodexho, selon une source, exigeait de MITC un moratoire sur le loyer de 8 mois et laissait son versement subordonné à un taux d'occupation du Technopark de l'ordre de 75%. De plus, les équipements devaient être fournis par MITC. A la connaissance de l'offre de Rahal Catering, plusieurs concurrents se sont inclinés, comme le prouvent des communications obtenues par L'Economiste. Pour rappel, le taux de remplissage du Technopark est actuellement de 90%.Adil HMAITY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc