×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Oujda: Les présidents des conseils communaux en conclave

Par L'Economiste | Edition N°:4261 Le 23/04/2014 | Partager
Constituer une force de proposition pour aboutir à une nouvelle charte communale
Une approche collégiale des stratégies de développement

Les présidents des communes mènent campagne dans les régions afin de débattre des prérogatives qui devraient leur être allouées dans la nouvelle charte communale. Un chantier dans lequel ils souhaitent être partie prenante, se constituant ainsi en force de proposition

Pour faire entendre leur voix, les 1.503 présidents des collectivités territoriales tiennent des rencontres régionales tout au long du mois d'avril. Un dialogue communal pour débattre des lois organiques des collectivités territoriales et permettre aux responsables communaux de faire prévaloir leurs approches auprès du gouvernement. L’émergence d’une opinion publique communale chez les présidents, les secrétaires généraux et les régisseurs leur permettra d’approfondir la réflexion autour des lois qui organisent les collectivités territoriales et de faire aboutir leurs actions de développement.
Au terme de cette tournée régionale fin avril, l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (l’AMPCC) compte organiser trois tables rondes nationales. La première sera consacrée aux six grandes villes gérées avec le système de districts. Une seconde débattra de la contribution de la femme dans la gestion de la chose communale. La troisième sera centrée sur le droit comparé et avec un benchmark des systèmes de gestion des collectivités locales des pays comme l’Espagne, la France et le Portugal. Les recommandations  à l'issue de ces rencontres seront présentées et débattues lors des assises des collectivités territoriales qui auront lieu fin mai.
A Oujda, lors de la 6e rencontre régionale, Fouad El Oumari, président de l’AMPCC, et Omar Hejira, président du conseil municipal d’Oujda, ont expliqué que les présidents des communes sont tiraillés par les multiples attentes qu’ils ne peuvent satisfaire. Ce corps s'interroge sur l'avenir des collectivités territoriales et de la place qu'elles doivent occuper dans l’architecture constitutionnelle du pays.
L'essentiel, selon eux, est d'être doté des prérogatives qui leur permettraient de mener à bien leur mission, et participer au mieux à la gestion de la chose publique. Les autres contraintes ou obstacles à lever concernent, quant à eux, les moyens financiers et humains, l’accompagnement, le contrôle et  les attributions, à mettre en oeuvre pour y parvenir.


De notre correspondant, Ali KHARROUBI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc