×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Les Américains «tendent la main» aux Européens

    Par L'Economiste | Edition N°:1914 Le 10/12/2004 | Partager

    . Bush à Bruxelles le 22 février 2005 Le pays de l’Oncle Sam tente de se rapprocher des Européens. Son président George W. Bush se rendra en visite à Bruxelles auprès de l’Union européenne et de l’Otan le 22 février 2005, a indiqué jeudi le porte-parole du ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer.Celui-ci «salue cette visite qui sera l’occasion de trouver un nouveau consensus transatlantique», a indiqué son porte-parole Walter Lindner, en annonçant la date à des journalistes en marge d’une réunion des chefs de la diplomatie de l’Otan à Bruxelles. De son côté, le secrétaire d’Etat américain sortant Colin Powell effectue du 8 au 10 décembre une visite à l’UE. L’Ukraine, l’Irak et le processus de paix au Moyen-Orient devront dominer une rencontre ce 10 décembre à La Haye entre la troïka européenne et Powell, qui a souhaité que les Etats-Unis et l’UE dépassent la crise irakienne pour se «tendre la main» . Le ministre néerlandais des Affaires étrangères Ben Bot, président du Conseil des ministres de l’Union européenne, recevra Powell pour cette réunion biannuelle UE-Etats-Unis, en compagnie du haut représentant de l’UE, Javier Solana, et de la commissaire aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner.Les participants aborderont «la situation en Ukraine, en Irak, le processus de paix au Moyen-Orient, l’Iran, l’Afghanistan et les Balkans», selon les services de Ben Bot. «Ils échangeront également leurs points de vue sur le Moyen-Orient élargi, la Méditerranée, la Chine et la Russie. Ce sera un tour de table international». Le 8 décembre à Bruxelles, le secrétaire d’Etat américain sortant a appelé les Européens à joindre leurs efforts aux Américains pour favoriser l’éclosion de la démocratie en Irak et réitéré la détermination du président George W. Bush à se montrer plus actif au Proche-Orient. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc