×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Bab Sebta: Le rapport de l’autopsie du colporteur assassiné

Par L'Economiste | Edition N°:1776 Le 26/05/2004 | Partager

. La balle retrouvée dans le corps correspond bien aux armes utilisées par la garde civile espagnoleLes résultats de l’autopsie sur le corps du colporteurs tué à la frontière de Sebta en avril dernier sont connus. La balle a percuté le jeune Mohamed Ezzoubeir de 23 ans en plein dos. De calibre 9 mm, la balle correspond au même type d’arme utilisée par la garde civile espagnole. Cette dernière a comme arme réglementaire des pistolets automatiques Star 9 mm Parabellum. Le tir a provoqué une blessure de 3 cm de large et touché plusieurs organes vitaux, selon le rapport d’autopsie. Le corps présentait aussi plusieurs hématomes ainsi que des côtes cassées dont l’origine n’a pu être déterminée. A noter que la famille de la victime a présenté une plainte contre la garde civile espagnole qui, selon des témoins, a tiré sur la victime alors qu’elle passait des marchandises de contrebande à la frontière. Ensuite, les agents espagnols ont caché le corps qui n’a été retrouvé que 5 jours après, dans un état avancé de décomposition. Les gardes civils se sont débarrassés de la dépouille après s’être assurés du décès de leur victime. La garde civile a lancé une enquête pour élucider l’incident et ce, après que la famille du défunt dont un frère est installé à Sebta ait porté plainte devant la police nationale de cette même ville. La garde civile a procédé, selon des sources espagnoles, à la suspension temporaire de trois de ses membres impliqués dans cette affaire et envoyé les armes pour analyse à son laboratoire central à Madrid. Rappelons que la garde civile a déjà à son actif l’assassinat d’un autre colporteur marocain en octobre 2003. Il s’agit de Mustapha Lahrech, abattu à quelques mètres du lieu où le corps de Ezzoubeir a été retrouvé.De notre correspondant,Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc