×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marché monétaire: Les taux restent figés à 2,25%

Par L'Economiste | Edition N°:1776 Le 26/05/2004 | Partager

. Une activité réduite sur le compartiment interbancaire. La demande sur le cash est en baisse En dépit d’une ponction de 800 millions de DH résultant de l’écart entre le règlement des adjudications et les tombées en BDT, le marché monétaire est resté très liquide au courant de la semaine précédente. “A l’origine de cette situation, l’action ponctuelle exercée par BAM via les facilités de dépôt quotidiennes”, expliquent les analystes de la salle des marchés de la BCP. Aussi, la moyenne quotidienne des facilités pour la semaine du 13 au 19 mai s’est élevée à 4 milliards de DH contre seulement 2,6 milliards pour la semaine d’avant.En revanche, au niveau des reprises de liquidité, l’intervention est restée très limitée, puisque l’institut d’émission s’est contenté de reconduire presque le même volume que celui de la semaine précédente en retenant 460 millions de DH sur un appel d’offres de 4,6 milliards de DH.Par ailleurs, une baisse a été constatée au niveau de la demande sur le cash en raison de la situation excédentaire qui caractérise les trésoreries des banques. L’activité fut ainsi très réduite sur le compartiment interbancaire sauf pour les journées des 10 et 12 mai. Elle était relativement soutenue sur le compartiment des Repo’s en raison de l’intervention régulière des OPCVM qui cherchent à placer leurs excédents.“Conformément à nos prévisions, les taux sur le marché monétaire ont évolué entre 1,90 et 2,25% pour les opérations Repo’s et sont demeurés constamment figés à 2,25% pour les opérations interbancaires”, indiquent les analystes de la BCP.Pour cette semaine qui coïncide avec le démarrage d’une nouvelle réserve, les taux devraient enregistrer une stabilité aux alentours de 2,25% compte tenu de la faible levée réalisée par le Trésor (197 millions de DH) au moment où les tombées en BDT s’élèvent à 380 millions de DH. A cela s’ajoute l’existence d’un excédent de 4,4 milliards de DH représentant les facilités de dépôt et les reprises de liquidité. Sur le marché primaire, après les faibles levées opérées par le Trésor lors des séances précédentes et compte tenu de l’existence d’une liquidité abondante sur le marché monétaire, les investisseurs n’ont désormais d’autres alternatives que de soumissionner aux adjudications des BDT. Même si leurs rendements semblent s’éroder d’une séance à l’autre.La demande s’est élevée à 5,9 milliards de DH. A noter qu’à 2,48%, les taux soumissionnés sur les BDT 13 semaines touchent un plus bas historique. “Malgré ces propositions intéressantes en volume et en taux, le Trésor n’a levé que 197 millions de DH sur la maturité 52 semaines”, est-il spécifié du côté de la BCP. Ainsi, à l’issue de la quatrième séance, les levées du Trésor s’élèvent à 2 milliards de DH, ce qui laisse une marge de 2 milliards à 2,5 milliards de DH pour la prochaine adjudication. F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc